DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Toussaint : manque de place dans les cimetières parisiens

Vous lisez :

Toussaint : manque de place dans les cimetières parisiens

Toussaint : manque de place dans les cimetières parisiens
Taille du texte Aa Aa

Pour la Toussaint, le Père Lachaise, le Montparnasse et les autres cimetières parisiens font souvent le plein.

Beaucoup de gens viennent fleurir les tombes de leurs défunts en y déposant les traditionnels chrysanthèmes.

La capitale française compte 14 cimetières intra-muros, mais le problème, c'est qu'ils sont saturés.

Résultat : les familles doivent trouver d'autres endroits, souvent en petite couronne, pour inhumer leurs proches, faute de places disponibles et aussi faute d'argent.

Michel Kawnik, président de l'association française d'information funéraire : "Une concession parisienne de deux mètres carrés coûte environ 16.000 euros, donc il y a eu un choix de sélectionner des personnes riches pour être inhumées à Paris. Ce n'est pas du tout le même prix dans les cimetières parisiens extra-muros, dont entre autres Thiais, Montrouge ou autre."

Pour sa défense, la mairie de Paris rapelle que la situation n'est pas nouvelle, puisque les premiers signes de saturation se sont fait sentir dès le milieu du XIXe siècle.

L'une des mesures mises en oeuvre pour résoudre ce problème est la vente de concessions pour une durée limitée, et non plus à perpétuité.