DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un mort dans un attentat terroriste à Melbourne

Vous lisez :

Un mort dans un attentat terroriste à Melbourne

Un mort dans un attentat terroriste à Melbourne
Taille du texte Aa Aa

Un homme a fait exploser une voiture et poignardé trois personnes, tuant l'une d'elles, dans les rues de Melbourne ce vendredi. L’assaillant a été abattu par la police, qui traite l'événement comme une attaque terroriste.

L'auteur de l'attaque, de nationalité somalienne, a dirigé sa voiture chargée de bonbonnes de gaz en direction de Bourke Street, une grande rue marchande de la ville méridionale, a déclaré la police australienne.

Sa voiture a explosé et l'homme a poignardé plusieurs passants. A l'arrivée de la police, avertie d'un incendie, ce dernier s'est dirigé vers deux agents et tenté de les attaquer avec son couteau. Atteint d'une balle, il s'est effondré en se tenant le torse.

"La personne ne portait pas de pièce d'identité, mais nous pensons pouvoir confirmer son identité. Pour des raisons opérationnelles, le bureau antiterroriste et la brigade criminelle sont tous les deux chargés de cette affaire. Une enquête est conduite par la police antiterroriste", a déclaré Graham Ashton, le chef de la police de l'Etat de Victoria lors d'une conférence de presse.

"C'est là que je me suis mis à courir"

"J'ai vu un homme noir très grand, qui se trouvait près de la voiture, mais aussi quelqu'un qui s’approchait de la voiture. Je pense qu'il voulait vérifier que tout le monde allait bien. Et c'est à ce moment que l'homme l'a poignardé. Là je me suis mis à courir", dit Tony Nguyen, témoin des événements.

"On ne pouvait pas vraiment voir ce qui se passait, jusqu'à ce qu'on voit un homme traverser les voies du tramway et la police lui courir après. Ensuite on a entendu un coup de feu, c'était terrifiant. On a vu la voiture en feu et la police nous disait de ne pas approcher", raconte Ella Campbell, qui a assisté à la scène.

Les deux blessés sont soignés à l’hôpital. La police assure n'avoir détecté aucune menace directe, mais que les effectifs de sécurité seraient revus à la hausse ce weekend en Australie, notamment lors des commémorations du 11 novembre.