DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Eviter un nouveau désordre mondial

Vous lisez :

Eviter un nouveau désordre mondial

Eviter un nouveau désordre mondial
Taille du texte Aa Aa

Dans la continuité des commémorations du centenaire de l'armistice, dimanche 11 novembre 2018, à Paris, devant l'Arc de triomphe, le président français Emmanuel Macron a ouvert l'après-midi le premier Forum sur la paix, une initiative visant à célébrer la coopération internationale et le multilatéralisme.

"Promouvoir des actions concrètes, pour que ce travail de paix avance un peu plus chaque année"

Emmanuel Macron Président de la République française

Comme un symbole, il avait demandé à la chancelière allemande, Angela Merkel, de lancer la manifestation. La veille, il avait célébré avec elle la réconciliation franco-allemande.

La cheffe du gouvernement allemand s'est inquiétée de la "montée d'un sentiment national, comme si nous pouvions ignorer notre interdépendance mutuelle", a-t-elle déclaré. Elle a regretté que les objectifs communs ne soient pas assez mis en avant. "Même le projet européen de paix est en danger", a-t-elle estimé. Elle a évoqué "la tentation de certains de vouloir imposer leurs propres intérêts, éventuellement par la force."

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a mis en garde les dirigeants présents contre un "engrenage" géopolitique semblable à celui qui mena à la Première Guerre mondiale et à la crise des années 30.

Ce Forum sur la paix "a vocation à se reproduire chaque année", a souligné Emmanuel Macron. Pour que "Le monde ne sombre pas dans un nouveau désordre", a-t-il, en substance, lancé aux participants.