Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Yémen : "Les combats doivent cesser"

Yémen : "Les combats doivent cesser"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A Hodeida, l'artillerie et les mines des rebelles Houthis font face aux frappes aériennes de la coalition sous commandement saoudien. C'est une bataille meurtrière que se livrent les deux camps pour le contrôle de cette ville portuaire stratégique de l'ouest du Yémen. Des combats qui ont fait plus de 150 morts ces dernières 24 heures.

L'offensive des forces loyalistes sur Hodeida a été lancée en juin dernier mais les combats se sont intensifiés début novembre. Les rebelles, soutenus par l'Iran, opposent une résistance farouche à l'avancée de la coalition et le coût humain ne cesse de grimper.

Les hostilités doivent cesser avertissent Paris Londres et Washington pour qui le temps de la négociation est venue. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a lui mis en garde contre les conséquences "catastrophiques" d'une éventuelle destruction du port de Hodeida, point d'entrée de plus des trois-quarts des importations et de l'aide humanitaire internationale, dans un pays menacé par la famine.

"Les hostilités doivent cesser. C'est une guerre - je l'ai appelée un jour une guerre stupide, vous avez parlé d'une guerre cynique- c'est une guerre dans laquelle personne ne gagne, et c'est une guerre qui crée des désastres humanitaires absolument inacceptable (...) J'espère que les acteurs directs du conflit peuvent le comprendre et j'espère que cela arrivera le plus rapidement possible parce que si, par exemple, à Hodeida, il y a une destruction du port, cela engendrerait une situation absolument catastrophique" a indiqué lundi matin le secrétaire général de l'ONU au micro de France Inter.

Le Yémen est le théâtre de la pire crise humanitaire au monde, 14 millions de civils sont en situation de pré-famine.

Depuis 2015, les combats ont fait près de 10 000 morts, majoritairement des civils.

avec AFP