DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Khashoggi : sanctions de Berlin contre Ryad

Khashoggi : sanctions de Berlin contre Ryad
Taille du texte Aa Aa

L'Allemagne interdit l'accès à l'espace européen à 18 citoyens saoudiens soupçonnés d'être impliqués dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

La décision intervient alors que les États-Unis ont déjà annoncé des sanctions financières contre 17 membres de la garde rapprochée du prince héritier Mohammed ben Salmane.

Heiko Maas est le chef de la diplomatie allemande.

Heiko Maas, ministre allemand des Affaires étrangères : "Ces derniers jours, nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos amis français et britanniques et nous avons décidé que l'Allemagne allait interdire l'accès à l'espace Schengen à 18 ressortissants saoudiens soupçonnés d'être liés à ce crime. Dans l'ensemble, nous sommes au sein de l'Union européenne en étroite coordination. "

Berlin avait déjà annoncé un embargo sur les ventes d'armes à destination de l'Arabie Saoudite.

Le deuxième volet de sanctions est annoncé au moment où un rapport de la CIA estime que le commanditaire de l'assassinat de Jamal Khashoggi est le prince héritier saoudien.

De son côté Mohammed ben Salmane assure à Donald Trump qu'il est innocent.

Ce journaliste demande au président américain s'il pense que le prince héritier saoudien lui a menti.

Donald Trump, président des États-Unis : "Je ne sais pas, mais qui peut vraiment savoir ? Il y a beaucoup de gens maintenant qui disent qu'il n'était au courant de rien... il m'a dit qu'il n'avait rien à voir avec ça. Il me l'a répété peut-être cinq fois, différents moments et pas plus tard qu'il y a quelques jours."

Le journaliste Jamal Khashoggi a été assassiné le 2 octobre dernier au consulat saoudien d'Istanbul.

Selon l'enquête des autorités saoudiennes, Jamal Khashoggi aurait été drogué avant d'être démembré.

21 suspects sont détenus par la justice saoudienne.