Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Condamnation pour espionnage aux Emirats : Londres réagit

Condamnation pour espionnage aux Emirats : Londres réagit
Taille du texte Aa Aa

La prison à perpétuité pour espionnage au profit d'un pays étranger... Au lendemain de la condamnation d'un étudiant britannique par la justice d'Abou Dhabi, ses proches disent leur désarroi. Jugé en cinq minutes, en l'absence de son avocat, Matthew Hedges était accusé d'avoir mis en danger la sécurité militaire, politique et économique des Emirats arabes unis.

" C'est terrible pour la famille et très effrayant pour nous, les collègues de Matthew, qui menons aussi des recherches, déplore Cinzia Bianco_. Parce que ce que cette affaire révèle au monde, c'est qu'une nouvelle façon de réprimer la recherche académique s'exerce, tout comme pour le travail des journalistes et des analystes. "_

Doctorant à l'université de Durham, en Angleterre, Matthew Hedges terminait des recherches sur la stratégie sécuritaire des Emirats arabes unis lorsqu'il a été arrêté en mai dernier. Avant même l'annonce du verdict, sa femme confiait sa détresse.

" J'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour essayer de faire rentrer Mat à la maison, se lamentait Daniela Tejada. C'est un citoyen britannique et le gouvernement britannique lui doit cela. Je ne sais pas ce qu'ils doivent faire et comment ils doivent s'y prendre, mais j'ai le sentiment qu'ils auraient pu en faire beaucoup plus pour le ramener à la maison en sécurité, auprès de moi. "

Si le gouvernement britannique a mollement réagi au début, il se dit à présent profondément choqué et évoque des conséquences politiques.

" Nous ne voyons aucune preuve des faits qui lui sont reprochés, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt. Nous sommes très inquiets pour sa santé. Les Emirats arabes unis sont censés être un pays ami et allié du Royaume-Uni. Nous leur avons donné des assurances à propos de Matthew à de nombreuses reprises. Si nous ne parvenons pas à résoudre cette affaire, il y a aura de sérieuses répercussions diplomatiques. "

Au-delà des liens commerciaux entre les deux pays, les Britanniques sont très présents aux Emirats arabes unis. Environ 120 000 y vivent. Selon la justice émiratie, un recours est encore possible. Matthew Hedges peut faire appel devant la Cour fédérale suprême. La prison à vie représente pour les étrangers 25 ans derrière les barreaux aux EAU.