DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Emirats arabes unis : le Britannique Matthew Hedges gracié

Matthew Hedges
Taille du texte Aa Aa

Il sera bientôt libre... Matthew Hedges, un doctorant britannique qui avait été condamné à la perpétuité aux Émirats arabes unis, a finalement été gracié par le président à l'occasion de la fête nationale. Venu mener des recherches sur la politique étrangère et sécuritaire des Émirats, il avait été arrêté il y a six mois et condamné la semaine dernière pour " espionnage au profit d'un pays étranger ".

" Dans un monde de menaces grandissantes, nous reconnaissons à quel point il est important pour des pays ayant les mêmes sensibilités de travailler ensemble plutôt que l'un contre l'autre, a déclaré Jaber al-Lamki, du Conseil national des médias émiratis. En réponse à la lettre de la famille de M. Hedges demandant la clémence et compte-tenu de la relation historique et des liens étroits entre les Émirats arabes unis et le Royaume-Uni, son Altesse a décidé d'inclure Matthew Hedges parmi les 785 détenus libérés. M. Hedges sera autorisé autorisé à quitter le pays une fois les formalités remplies. "

Le chef de la diplomatie britannique, Jeremy Hunt, s'est félicité de cette " nouvelle fantastique ", tout en rappelant que le Royaume-Uni niait les accusations à l'encontre de Matthew Hedges. Car si Abou Dhabi a privilégié la sérénité de ses relations avec Londres, les autorités ont répété avoir la preuve que l'étudiant de 31 ans était " un agent des services secrets britanniques ".

Jeremy Hunt a aussi rappelé que d'autres "innocents " britanniques se trouvaient derrière les barreaux à l'étranger, à l'image de la britannico-iranienne Nazanin Zaghari-Ratcliffe. Emprisonnée en Iran, elle est accusée d'avoir conspiré contre le régime.