EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

General Motors ferme cinq usines en Amérique du Nord

General Motors ferme cinq usines en Amérique du Nord
Tous droits réservés 
Par Stephane Hamalian
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Donald Trump et Justin Trudeau se sont inquiétés de la fermeture de cinq usines GM en Amérique du Nord

PUBLICITÉ

General Motors a annoncé la fermeture de cinq usines en Amérique du Nord, une décision justifiée par l'augmentation des coûts et le ralentissement des ventes de voitures. Environ 14 000 emplois vont disparaître entre les Etats-Unis et le Canada.

Donald Trump a assuré avoir mis la pression sur la Directrice Générale du groupe, Mary Barra. "J'ai été dur. Je lui ai parlé, quand j'ai entendu le mot fermeture, je lui ai dit que le pays avait fait beaucoup pour General Motors. Je lui ait dit, vous devriez revenir rapidement. C'est ça l'Ohio. Vous avez des sénateurs et beaucoup de personnes, nous mettons beaucoup de pression".

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau, a également réagi. "Nous sommes déçus par la décision de fermeture de General Motors vis-à-vis de l'usine d'Oshawa. Nous pensons à ceux qui vont perdre leur emploi, et à leurs familles".

Dans cette usine d'Oshawa, 3000 personnes vont perdre leur emploi. Les membres des syndicats ont entamé une grève pour protester contre la fermeture. "Je suis là depuis 28 ans. J'ai vécu une fermeture à Scarborough et à London. J'ai fait déménager ma famille deux fois pour cette entreprise, et ils me font ça. C'est terrible", a raconté un salarié de l'usine canadienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

General Motors va supprimer des milliers d'emplois

Brexit : l'industrie européenne de l'automobile ne veut pas d'un "No Deal"

General Motors quitte l'Inde