DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violentes échauffourées en marge des manifestations des "gilets jaunes"

Violentes échauffourées en marge des manifestations des "gilets jaunes"
Taille du texte Aa Aa

Des violences ont émaillé la mobilisation des "gilets jaunes"" mobilisés pour la troisième fois ce samedi. Ils protestaient contre la politique fiscale et sociale du gouvernement, et ont réuni près de 75.000 manifestants dans toute la France. Mais de violentes échauffourées ont éclatés en marge des manifestations dans plusieurs villes et notamment à Paris.

Place de l'Etoile noyée sous les gaz lacrymogènes, tags anti-Macron sur l'arc de Triomphe, voitures en feu, vitrines saccagées, les scènes de guérilla urbaine sur les Champs-Elysées se sont propagées dans plusieurs autres quartiers de la capitale...comme sur les Grand boulevards et place de l'opéra.

Un calme précaire était revenu en début de soirée dans la capitale "pas totalement sécurisée" selon le ministre de l'intérieur Christophe Castaner invité au 20H de TF1.

Selon un dernier bilan à 21h30, 287 personnes ont été interpellées et au moins 95 blessés dont 14 forces de l'ordre.

Le président français a fait savoir depuis le G20 en argentine qu’il « n’acceptera jamais la violence », et le premier ministre Edouard Philippe a décidé d'annuler son déplacement pour le sommet sur le climat COP 24 ce lundi.

_"Des scènes de violence extraordinaires dans les rues de Paris ce samedi alors que des milliers de personnes s'étaient - une fois encore - rassemblées pour manifester contre le gouvernement et le président français Emmanuel Macron.**Le mouvement des" gilets jaunes" se mobilise depuis maintenant trois semaines, et à chaque fois, les mêmes scènes de violence se rejouent. "explique notre correspondante à Paris Annelise Borges."Mais la grande majorité des manifestants à qui j'ai parlé se sont déclarés opposés à ce que cela ne devienne le symbole de leur lutte.Ils souhaitent envoyer un message fort mais pacifique au président français pour en finir avec ce décalage entre le peuple français et le pouvoir.**Ils demandent à que le président français prenne des mesures concrètes pour améliorer leurs conditions de vie et qu'ils sont prêts à rester dans les rues aussi longtemps qu'il le faudra pour faire entendre leur voix". _