DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

ONU : le pacte mondial sur les migrations signé à Marrakech

Manifestation contre la réforme de la Cour suprême en Pologne (27/7)
Manifestation contre la réforme de la Cour suprême en Pologne (27/7) -
@ Copyright :
REUTERS/Kacper Pempel/File Photo
Taille du texte Aa Aa

Un nouveau cadre juridique pour les migrants dans le monde et en Europe. C'est ce que propose l'ONU avec le Pacte sur les Migrations qui a été adopté ce lundi matin lors d'une conférence à Marrakech. 150 pays ont ratifié ce texte qui a suscité de nombreuses critiques de la part des droites et des extrêmes-droites européennes.

Mais non contraignant, le Pacte ne fait que recenser des principes fondamentaux de droit et formuler des propositions pour une meilleure gestion des flux migratoires.

"Que leur mouvement, a déclaré Antonio Guterres, soit volontaire ou forcé et qu'ils aient ou non pu obtenir une autorisation formelle de mouvement, tous les êtres humains doivent voir leurs droits fondamentaux et leur dignité respectée. Le nier et stigmatiser tout groupe de personnes mènera à la déshumanisation et à l'horreur. Nous ne devons pas succomber à la peur ou aux fausses histoires."

Et de fait, il a été beaucoup reproché aux partis de droite et d'extrême droite d'avoir répandu des fausses informations sur ce pacte... En France notamment, avec le Rassemblement National et le parti LR, et jusque chez les porte-paroles des Gilets jaunes.

Dix Etats-membres n'ont en tous cas pas signé le pacte de l'ONU, pourtant certains d'entre eux l'avaient approuvé en juillet dernier.

Le texte n'impose aucune nouvelle règle aux Etats signataires, mais rappelle les principes de défense des droits de l'Homme, des enfants, mais aussi de souveraineté nationale.