Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

The Brief from Brussels : l’UE unie sur le Brexit

The Brief from Brussels : l’UE unie sur le Brexit
Tous droits réservés
REUTERS/Yves Herman
Taille du texte Aa Aa

Alors que le Royaume-Uni apparaît plus divisé que jamais, l'Union européenne au contraire fait front commun sur le Brexit et en particulier sur la question irlandaise. Le leader des chrétiens-démocrates au Parlement européen l'assure ils se sentent tous Irlandais. Certains députés dénoncent d'ailleurs la position britannique dans ce dossier. "Si vous voulez conserver l'unité du Royaume-Uni alors c'est l'ensemble du pays qui doit rester associé de près à l'Union européenne et c'est ce que rejettent les tenants d'un Brexit dur. Mais ce n'est pas à cause de l'inflexibilité de l'Union, c'est à cause de l'Accord du Vendredi sain. S'ils veulent s'en débarrasser qu'ils le disent", s’emporte le co-président des Verts, Philippe Lamberts.

La Première ministre britannique, Theresa May, fait le tour des capitales européennes pour essayer d'obtenir un geste supplémentaire de l'Union. Pour les sociaux-démocrates l'autre option est de revenir sur le Brexit. "Mon parti social-démocrate aimerait voir un Royaume-Uni qui utilise la possibilité de révoquer l'article 50 et qui reste membre" de l’UE explique Udo Bullman, président du groupe au Parlement européen. Toutes les options sont évoquées: quitter, rester, accord ou non voire pas de Brexit. Une chose est certaine, le temps presse.