Irlande : pas de Brexit sans "backstop"

Irlande : pas de Brexit sans "backstop"
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Irlande exclut toute toute négociation autour du "filet de sécurité" irlandais, conçu pour maintenir une frontière irlandaise ouverte même après le retrait du Royaume Uni de l'Union européenne.

PUBLICITÉ

L'Irlande exclut toute toute négociation autour du "filet de sécurité" irlandais, le désormais fameux "backstop", conçu pour maintenir une frontière irlandaise ouverte même après le retrait du Royaume Uni de l'Union européenne.

Leo Varadkar, Premier ministre irlandais, s'est exprimé ce lundi juste avant l'annonce par Theresa May d'un report du vote sur l'accord de Brexit.

"L'accord de retrait, a t-il déclaré, _y compris le soutien irlandais, est le seul accord sur la table. Il a fallu plus d'un an et demi pour négocier, il a l'appui de 28 gouvernements et il n'est pas possible de rouvrir un aspect de cet accord sans rouvrir tous ses aspects (...) _Je le répète : nous avons déjà fait beaucoup de concessions. Nous nous sommes retrouvés avec le "backstop" à cause de toutes les lignes rouges que Londres a posées sur le chemin".

L'accord négocié entre Theresa May et les dirigeants européens continue de se heurter à l'opposition farouche des Travaillistes, qui demandent le départ de la Première ministre britannique. La chef du gouvernement britannique a promis qu'elle allait chercher de nouvelles assurances et soutiens sur le "backstop", que les Unionistes irlandais rejettent en bloc.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

The Brief from Brussels : l’UE unie sur le Brexit

Le Kent attend maintenant le Brexit

La fausse annonce de la mort de Charles III