This content is not available in your region

Des milliers de Serbes de nouveau dans la rue contre "l'autoritarisme" du président

Access to the comments Discussion
Par Olivier Schneid  avec AFP
euronews_icons_loading
Des milliers de Serbes de nouveau dans la rue contre "l'autoritarisme" du président

Comme le week-end précédent, des milliers de manifestants ont défilé, samedi 15 décembre 2018, dans le centre de Belgrade (Serbie), contre le président Aleksandar Vučić. En tête du cortège, une banderole avec ce slogan : "Stop aux chemises ensanglantées". Une allusion au passage à tabac, il y a un mois, d'un des leaders de l'opposition, Borko Stefanovic. Un coup bas du pouvoir, accusent-ils.

"Participer aux prochaines élections serait un acte de trahison envers le peuple serbe et envers ce pays, a dénoncé l'universitaire Dušan Teodorović, qui participait à la manifestation. Aucun scrutin ne sera possible tant que ce gouvernement n'aura pas réglé la question des listes électorales falsifiées, sur lesquelles figurent des morts. Aucune élection ne peut se tenir dans ces conditions."

Plus généralement, les opposants accusent le pouvoir d'autoritarisme, de contrôler les médias, de museler les adversaires politiques et la société civile. "Combien de temps la Serbie devra endurer le mal ?" "Ils mentent, ils volent", a-t-on pu entendre.

Imperturbable, le président serbe a déclaré qu'il n'accèderait pas aux demandes de l'opposition, "même si cinq millions de personnes descendaient dans la rue"...