Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Une affiche jugée sexiste retirée des Galeries Lafayette

Une affiche jugée sexiste retirée des Galeries Lafayette
Tous droits réservés
Capture d'écran Twitter
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Il n'aura fallu que 24 heures pour que l'affiche soit retirée de la façade des Galeries Lafayette. L'immense publicité "Aubade" montrant les fesses d'une femme a été remplacée par celle d'une marque de parfum.

Le 11 décembre, Hélène Bidard, élue communiste à la Mairie de Paris en charge de l'égalité femmes-hommes, a lancé la polémique. Sur Twitter, elle a interpellé les Galeries Lafayette. "En pleine vague #Metoo et à quelques jours de Noël, vous n'avez rien de mieux à afficher qu'une femme sans visage ?! Je demande le retrait immédiat de cette campagne sexiste !!!"

En mars 2017, la mairie de Paris avait attribué son nouveau marché du mobilier urbain au géant français du secteur JC Decaux. Le contrat stipulait qu'il ne pourrait plus désormais diffuser de publicités sexistes ou discriminatoires.

Les Galeries Lafayette ont également signé une charte, avec 27 autres marques, s'engageant à « mettre un terme aux stéréotypes sexistes véhiculés dans les publicités ».

Après le retrait de l'affiche, les réactions d'internautes se sont multipliées. Ils dénoncent la pudibonderie dont a fait preuve la mairie de Paris.

La marque française de lingerie est connue pour ses campagnes de publicité. En 1992, elle a lancé sa saga "les leçons de séduction d'Aubade". Des clichés en noir et blanc qui ont permis à la marque de devenir l'un des leaders sur le marché de la lingerie de luxe.