Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Policiers : à leur tour de dire "ça suffit !"

Policiers : à leur tour de dire "ça suffit !"
Taille du texte Aa Aa

Au tour des syndicats policiers de faire entendre leur mécontentement en France. Les représentants des trois principales organisations étaient reçues Place Beauvau mardi soir par Christophe Castaner. Objectif : durcir le ton et obtenir des compensations financières après de longues semaines de mobilisation aux quatre coins du pays.

Plus tôt dans la journée, le ministre de l'Intérieur avait tenté de désamorcer la crise.

"Les conditions de travail, d'abord de ces dernières semaines, mais globalement depuis de longues années, de nos forces de sécurité n'ont pas été à la hauteur, dans nos engagements, de ce qu'elles font."

Christophe Castaner s'est dit prêt à s'attaquer à la dette abyssale de 275 millions d'euros d'heures supplémentaires dues aux forces de l'ordre.

Epuisées par le mois de crise des "gilets jaunes" et la recrudescence de la menace terroriste, les policiers ne se contenteront pas d'annonces sans pour autant fixer un calendrier.

Mercredi, les syndicats appellent tous les membres des forces de l'ordre à fermer les commissariats et à ne sortir que sur appel. Un service minimum également relayé sur les réseaux sociaux et baptisé "gyros bleus".