Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Afghanistan : nouveaux ministres aux postes-clés de l'Intérieur et de la Défense

Le président afghan Ashraf Ghani à Genève le 27 novembre 2018
Le président afghan Ashraf Ghani à Genève le 27 novembre 2018 -
Tous droits réservés
DENIS BALIBOUSE
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le président afghan Ashraf Ghani a nommé dimanche deux anciens responsables du renseignement fermement opposés aux talibans aux postes de ministres de l’Intérieur et de la Défense, un remaniement majeur quelques jours après la décision de Donald Trump de retirer une partie des forces américaines d’Afghanistan.

Amrullah Saleh et Assadullah Khaled ont été nommés respectivement ministre de l’Intérieur et ministre de la Défense, selon un décret présidentiel.

Aucune explication officielle n’a été donnée à ce soudain remaniement. Il y a quatre mois, le chef de l’Etat avait refusé les démissions du ministre de l’Intérieur sortant, Wais Ahmad Barmak, et de celui de la Défense, Tariq Shah Bahrami, sous le feu des critiques en raison d’une recrudescence des attaques des talibans.

La décision intervient trois jours après l’annonce surprise jeudi par un responsable américain de la décision de Donald Trump de retirer “environ la moitié” des 14.000 soldats américains présents en Afghanistan.

Ces nominations peuvent être interprétées comme une volonté de M. Ghani, qui vise une réélection en avril, de renforcer sa politique en matière de sécurité en perspective du scrutin présidentiel.

M. Saleh, très critique à l‘égard du gouvernement, a combattu contre les talibans dans les années 1990 et dirigé le National Directorate of Security (NDS), les services de renseignement afghans, de 2004 à 2010.

M. Khaled a été brièvement à la tête de ces services en 2012 avant d‘être blessé par un kamikaze taliban.

Leur nomination devra être approuvée par le parlement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.