DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les restes d'un cheval retrouvés presque intacts à Pompéi

Les restes d'un cheval retrouvés presque intacts à Pompéi
Taille du texte Aa Aa

Des archéologues ont déterré les restes d'un cheval sellé pétrifié dans une zone de fouilles située à l’extérieur des murs de Pompéi, en Italie. La zone avait déjà été creusée au début des années 1900, puis ré-enterrée.

"L_es chevaux étaient prêts à être utilisés, avec leurs affaires_", a déclaré à l'agence de presse italienne ANSA, Massimo Osanna, directeur du parc archéologique de Pompéi. "Nous ne savons pas si l'éruption les a tous surpris alors qu'ils se préparaient à s'échapper. Cela sera révélé par les enquêtes." La présence de l’attelage militaire sophistiqué du pur-sang indique qu'il avait peut-être été préparé pour fuir pendant l'éruption du Vésuve. Le cheval sellé a été retrouvé gelé près des restes d'au moins deux autres chevaux dans l'écurie de Civita Giuliana à la Villa dei Misteri (Villa des Mystères) située à la périphérie de la ville, et qui devait appartenir à un officier de rang supérieur. "Les trois chevaux devaient appartenir à la race la plus noble comme l'indiquent leur taille imposante - probablement le résultat d'un élevage sélectif - et la qualité de leur fer et de leur bronze harnai_s », a ajouté Osanna.

Archaeological Park of Pompeii​

Au cours de l'excavation du corps, cinq objets en bronze ont également été découverts. Quatre trouvailles en bois de conifères fortement retravaillées, recouvertes de lamina de bronze et en forme de demi-lune, ont été trouvées sur les côtes de la cage thoracique ; un cinquième objet formé de trois crochets avec des rivets reliés par un anneau à un disque, également en bronze, a été retrouvé sous le ventre, près des membres postérieurs, selon le parc.

Archaeological Park of Pompeii​
Crédits ANSA

En l'an 79 de notre ère, plus de 2 000 personnes ont été tuées lors de l’éruption du Vésuve, détruisant Pompéi. Les ruines de la ville sont depuis devenues l’un des sites archéologiques les plus visités au monde.

Le 16 octobre de cette année, les archéologues ont découvert une gravure suggérant que l'éruption avait eu lieu en octobre 79 après Jésus-Christ, plutôt qu'en août, comme le pensaient les chercheurs auparavant.

Depuis lors, plusieurs séismes de magnitudes mineures ont été enregistrés par l'observatoire du Vésuve. Les autorités disent que cette augmentation de l'activité sismique est normale. Pour autant, les responsables de la ville ne prennent aucun risque. Ils ont présenté un plan d'évacuation d'urgence à l'intention des résidents vivant près de Vésuve sur la côte italienne, afin qu'ils soient évacués par bateau vers la Sardaigne en cas d'éruption.

La région autour du Vésuve compte 3 millions d'habitants, ce qui en fait la région volcanique la plus densément peuplée du monde.