Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Elections sous tension en RDC

Elections sous tension en RDC
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le matériel électoral est arrivé au compte goutte samedi en République démocratique du Congo. D'ultimes préparatifs avant un scrutin décisif.

Ce dimanche près de 39 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour tenter une transition pacifique du pouvoir. Une transition sous très haute tension après 17 ans de règne sans partage du président sortant Joseph Kabila.

Kabila s'est finalement résolu à ne pas se représenter mais il reste le chef d'orchestre de ces élections reportées à trois reprises depuis deux ans dans le plus grand pays d'Afrique sub-saharienne.

Joseph Kabila compte sur son dauphin Emmanuel Ramazani Shadary pour conserver le pouvoir. Mais Shadary est visé par des sanctions européennes pour violations des droits de l'Homme lorsqu'il était ministre de l'Intérieur.

Tous les regards sont donc tournés vers l'opposition qui part néanmoins divisée entre Martin Fayulu et Félix Tshisekedi, le fils du candidat malheureux de la dernière élection présidentielle de 2011.

Le scrutin de dimanche s'annonce d'autant plus risqué que le vote n'aura pas lieu dans deux régions pour cause de violence et d'épidémie d'Ebola.... malgré la colère des habitants qui ont encore protesté en fin de semaine.

Vendredi l'ONU a appelé à garantir des élections sans violence en RDC. Mais les autorités ont refusé toute mission d'observation électorale européenne ou américaine.

Avec Agences