DERNIERE MINUTE

La mise en garde de Pyongyang aux Etats-Unis

La mise en garde de Pyongyang aux Etats-Unis
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Exit l'année 2018 , la spectaculaire détente dans la péninsule coréenne et le rapprochement avec les États-Unis. Pyongyang retrouve en 2019 son ton belliqueux et met en garde Washington. Si Kim Jong Un aspire à de bonnes relations avec l'administration Trump, le président nord-coréen pourrait vite changer de posture.

"Si les États-Unis sous estiment la patience de notre peuple, s'ils persistent dans les sanctions et les pressions, nous pourrions être contraints d'explorer une nouvelle voie pour défendre la souveraineté de notre pays" a-t-il déclaré dans une allocution retransmise à la télévision.

Le président nord-coréen hausse également le ton face aux exercices militaires conjoints des États-Unis et de la Corée du Sud : "Maintenant que la Corée du Nord et la Corée du Sud ont choisi la voie de la paix et de la prospérité, nous insistons pour que les exercices militaires conjoints avec des forces extérieures ne soient plus autorisés et que le déploiement d'armes de guerre telles que des moyens stratégiques extérieurs soit complètement arrêtés".

Washington exige que Pyongyang mette fin à son programme nucléaire pour lever les sanctions. La Corée du Nord, elle, attend des concessions pour faire un pas. Un cercle vicieux difficile à briser même si le dirigeant se dit prêt à rencontrer "à tout moment" son homologue américain.

La population fait les frais de cette politique, elle qui aspire en 2019 à de véritables retrouvailles entre Nord et Sud.

avec AFP

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.