DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : aucune nouvelle lueur à l'horizon pour 2019

Des feux d'artifice illuminent le ciel londonien pour le nouvel an
@ Copyright :
REUTERS/Toby Melville - TOBY MELVILLE
Taille du texte Aa Aa

Les responsables britanniques font leur rentrée la semaine prochaine avec en tête le compte à rebours du Brexit.

La Première ministre britannique Theresa May cherche à obtenir des garanties auprès des dirigeants européens sur le filet de sécurité qui doit empêcher la réapparition d'une frontière dure entre l'Irlande et le territoire britannique d'Irlande du Nord. Pour la Commission, la balle est dans le camp du Royaume-Uni.

"Nous avons dit à plusieurs reprises que l'accord qui est sur la table est le meilleur et le seul possible" a affirmé la porte-parole de la Commission, Mina Andreeva.

Pas de nouvelles réunions prévues sur le Brexit

Aucune autre réunion n'est prévue entre les négociateurs de la Commission et les négociateurs britanniques, les négociations ayant déjà été conclues, a rappelé la porte-parole.

"Le président Juncker est bien entendu toujours disponible pour écouter l'avis de la Première ministre May sur le caractère temporaire du filet de sécurité." a-t-elle ajouté.

"Nouvel an et même message de @EU_Commission sur #Brexit malgré les dernières remarques de @Jeremy_Hunt. La porte-parole de l'UE @Mina_Andreeva commence la nouvelle année en déclarant que l'accord de retrait sur la table est "le meilleur et le seul accord possible" et ne sera pas renégocié. Aucune réunion n'est prévue, dit-elle.

Des préparatifs pour le "No-deal"

En l'absence de soutien et de marge de manoeuvre sur l'Irlande, la perspective d'un “no deal” devient de plus en plus probable. Le Royaume-Uni va intensifier les préparatifs en ce sens. Tout comme l'Union européenne.

La Commission a présenté un plan d'action à ce sujet le 19 décembre. "Nous continuerons à le mettre en œuvre et nous verrons dans les semaines à venir s'il y a besoin d'une action supplémentaire" a assuré Mina Andreeva.

Pour fêter le nouvel an, les étoiles européennes ont brillé dans le ciel londonien avec un feu d'artifice pro-européen, qui a provoqué les foudres du camp pro- Brexit.

De nouvelles explosions rhétoriques sont à prévoir pour 2019.