DERNIERE MINUTE

Collusions avec la Russie : le FBI a enquêté sur Donald Trump

D. Trump s'en est violemment pris sur Twitter à l'ancien directeur du FBI.
D. Trump s'en est violemment pris sur Twitter à l'ancien directeur du FBI. -
Tous droits réservés
REUTERS/Leah Millis
Taille du texte Aa Aa

Le FBI a bien enquêté sur d'éventuels liens entre Donald Trump et la Russie. Ces soupçons ont vu le jour dès la campagne présidentielle de 2016. Mais le FBI n'a pas ouvert d'enquête jusqu'au limogeage en 2017 par Donald Trump de James Comey, l'ancien directeur de la police fédérale, comme le révèle le New York Times.

L'investigation comporte un volet de contre-espionnage pour déterminer si Donald Trump avait consciemment ou inconsciemment travaillé pour Moscou et un volet criminel portant sur le limogeage de James Comey.

Wow, je viens d'apprendre dans le défaillant New York Times que les anciens dirigeants corrompus du FBI, presque tous limogés ou forcés à quitter l'agence pour de très mauvaises raisons, ont ouvert une enquête sur moi, sans aucune raison ni preuve, quand j'ai viré ce menteur de James Comey, une vraie ordure !

Donald Trump président des États-Unis d'Amérique

Des révélations qui ont déchaîné le président américain. Sur Twitter, il s'en est pris aux anciens dirigeants du FBI qu'il qualifie de corrumpus et plus personnellement à Comey, qu'il désigne comme une vraie ordure : "Wow, je viens d'apprendre dans le défaillant New York Times que les anciens dirigeants corrompus du FBI, presque tous limogés ou forcés à quitter l'agence pour de très mauvaises raisons, ont ouvert une enquête sur moi, sans aucune raison ni preuve, quand j'ai viré ce menteur de James Comey, une vraie ordure !"

Selon le New York Times, l'enquête du FBI a rapidement été fusionnée avec celle ouverte par le procureur spécial Robert Mueller sur des soupçons de collusion entre Moscou et l'équipe de campagne du candidat républicain. Plusieurs inculpations et condamnations ont débouché grâce à cette enquête russe.

Donald Trump nie catégoriquement les accusations et critique régulièrement le travail du procureur Robert Mueller.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.