DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : le discours de la dernière chance de Theresa May

Brexit : le discours de la dernière chance de Theresa May
Taille du texte Aa Aa

A la veille d'un vote décisif sur le Brexit au Parlement britannique, Theresa May prononcera cet après-midi son discours de la dernière chance devant les députés. Un pari très risqué : sur le papier, la Première ministre ne dispose toujours pas de majorité pour faire adopter l'accord de retrait négocié avec l'Union européenne.

Sam Coates, éditorialiste The Times : _"Downing Street est engagé dans une ultime tentative pour essayer de faire changer d'avis certains députés. Mais je suis un peu sceptique sur les chances de parvenir à convaincre de nombreux députés car la base de l'accord de retrait et les relations futures - et la façon dont Theresa May veut que la Grande-Bretagne reste liée à l'Europe - n'ont pas changé".
_

L'Union européenne pourrait de nouveau apporter son soutien à Theresa May dans la journée afin d'éviter le scénario catastrophe d'une sortie de l'Union européenne sans accord.

Sauf que le principal obstacle n'a toujours pas été levé concernant la future frontière entre les deux Irlande. Un casus belli pour les Brexiters.

Face à l'hostilité des députés, Theresa May a cherché auprès de ses partenaires européens des "assurances" susceptibles de les convaincre, notamment sur le caractère provisoire du filet de sécurité prévu par les Européens.

Cette option de dernier recours, décriée par les Brexiters, doit éviter le rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord si aucune solution alternative n'était trouvée à l'issue d'une période de transition.

Selon le Guadian, Theresa May perdrait largement le vote de mardi

Ces assurances seront obtenues "peu avant le vote", a assuré une porte-parole du gouvernement, laissant entendre qu'elles seraient présentées lundi.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a aussi estimé vendredi que "tous les efforts" devaient être faits pour éviter la "catastrophe" d'une sortie sans accord.

Avec Agences