DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: à Nîmes, Nantes encaisse une 4e défaite en six journées

Ligue 1: à Nîmes, Nantes encaisse une 4e défaite en six journées
Taille du texte Aa Aa

Nantes a encaissé contre Nîmes sa quatrième défaite en six matches et chuté au 13e rang du classement de L1, deux places derrière les Crocodiles qui, eux, ont renoué avec la victoire, samedi au Stade des Costière en match en retard de la 17e journée.

Vahid Halilhodzic (72e) a eu beau relancer le troisième meilleur buteur de Ligue 1, l’Italo-Argentin Emiliano Sala (12 buts) revenu lundi de son aller-retour express à Cardiff, mais cela n’a pas suffi à son équipe, réduite à dix en seconde période.

"C’est vrai qu’il faut mieux voir Emiliano Sala sur le banc des remplaçants que face à nous", a reconnu l’entraîneur nîmois Bernard Blaquart, "mais Kalifa Coulibaly nous a fait aussi mal avant son expulsion".

Les Canaris, malheureux, ont pourtant eu des occasions pour ramener quelque chose du Gard. Il y a eu cette frappe de Samuel Moutoussamy (20e) détournée par Paul Bernardoni, mais il y a surtout eu, avant cela, une tête piquée de Kalifa Coulibaly (13e) plus haut que tout le monde, mais ne trouvant que l’arête gauche de la transversale d’un gardien nîmois battu, et tout aussi heureux d’être suppléé par son montant droit sur une frappe lumineuse du gauche de Valentin Rongier (36e) !

- Une exclusion change la donne -

Comme si cette malchance ne suffisait pas, Nantes s’est aussi retrouvé à dix après l’exclusion (45e+4) de l’attaquant malien Kalifa Coulibaly pour une faute sur Faitout Maouassa, après avoir déja été averti pour un pied haut sur Jordan Ferri (2e).

"C’est un fait de jeu qui a compté", a reconnu Bernard Blaquart.

Cela a changé la donne. Et si Nantes ne s’est pas recroquevillé, reculant sans oublier de jouer à fond les contres, une frappe du défenseur nîmois Sofiane Alakouch (65e) douchait ses espoirs en terminant sa trajectoire dans les filets de Ciprian Tatarusanu (1-0).

Jusque-là, les Canaris n’avaient pourtant connu que peu de frayeurs, mais ils n’allaient pas parvenir à effacer leur retard.

"Nantes a mis beaucoup d’intensité dans ce match, il aurait pu mener à la mi-temps, tout comme nous. Il y a des joueurs avec de la qualité individuelle, de la taille et une puissance athlétique et Vahid (Hallilhodzic) a déjà amené son sens du jeu", a aussi glissé Bernard Blaquart, "Nantes est un adversaire qui finira dans les dix premiers cette saison".

Les Nantais ont maintenant quatre jours pour recharger leurs accus avant de plonger dans un nouveau derby de l’ouest face à Angers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.