Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Procès El-Chapo : l'ex-président mexicain accusé d'avoir touché des pots-de-vin

Procès El-Chapo : l'ex-président mexicain accusé d'avoir touché des pots-de-vin
Taille du texte Aa Aa

Le baron de la drogue "El-Chapo" a-t-il versé des pots-de-vin au pouvoir mexicain ?

Lors de son procès aux États-Unis, un de ses anciens bras droit a affirmé à la barre qu'une enveloppe de 100 millions de dollars avait été versée à Enrique Peña Nieto, l'ex-président mexicain, qui a terminé son mandat fin novembre.

Ce dernier a vigoureusement démenti, via son ancien chef de cabinet. Il qualifie les allégations de "fausses, diffamatoires et absurdes", et rappelle que c'est durant sa présidence qu'El Chapo avait été arrêté puis extradé.

Roi de l'évasion, El Chapo a dirigé le cartel de Sinaola, qui aurait acheminé vers les États-Unis l'équivalent de 14 milliards de dollars de cocaïne en l'espace de 25 ans.

"El Chapo, ce n'est personne en réalité. Ce qui est très dangereux, c'est le système qui vit de lui, c'est tout cet argent généré par le narcotrafic, que personne ne veut vraiment voir disparaître", souligne la journaliste d'investigation mexicaine, Anabel Hernández.

Jugé à New York depuis deux mois, El Chapo, de son vrai nom Joachim Guzman, encourt la prison à perpétuité. Les auditions doivent se poursuivre durant encore plusieurs semaines.