Algérie: la présidentielle aura lieu le 18 avril

Algérie: la présidentielle aura lieu le 18 avril
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

La prochaine élection présidentielle en Algérie se déroulera le 18 avril, a annoncé vendredi la présidence de la République, citée par l'agence de presse d'Etat Algérie Presse Services (APS).

Le mandat du président Abdelaziz Bouteflika, à la tête de l'Algérie depuis 1999, expire le 28 avril. Son camp l'appelle depuis plusieurs mois à se représenter pour un cinquième mandat, mais M. Bouteflika, 81 ans, n'a pour l'heure pas fait part de ses intentions.

Le "président de la République a pris ce jour (vendredi), un décret présidentiel convoquant le corps électoral pour l'élection présidentielle qui se déroulera le jeudi 18 avril 2019", indique le communiqué de la présidence, cité par l'APS.

Selon la loi, les candidats éventuels ont désormais 45 jours à partir de la publication du décret, soit jusqu'au 4 mars, pour déposer leur dossier auprès du Conseil constitutionnel.

L'incertitude autour d'une nouvelle candidature du chef de l'Etat, diminué par les séquelles d'un AVC dont il a été victime en 2013, a monopolisé ces derniers mois le débat politique en Algérie.

Aucun candidat d'importance n'a pour l'heure annoncé son intention de se présenter.

Pour la précédente présidentielle en 2014, M. Bouteflika avait déposé sa candidature dans les ultimes jours avant l'expiration du délai.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël a "plus ou moins accepté" la proposition de cessez-le-feu (responsable américain)

Russie : un drone frappe un immeuble d'habitation de Saint-Pétersbourg

Iran : l'auteur d'un hymne protestataire condamné à plus de trois ans de prison