DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe d'Europe: Toulouse vise les quarts, le Racing plus haut

Coupe d'Europe: Toulouse vise les quarts, le Racing plus haut
Taille du texte Aa Aa

Toulouse ne doit pas tout gâcher dimanche (16h15) face à Bath pour retrouver la phase finale de Coupe d'Europe, que le Racing 92, déjà qualifié, veut aborder en position de force avec un quart de finale à domicile, récompense assurée en cas de succès samedi (16h15) sur les Scarlets lors de la 6e et dernière journée.

. Voie royale pour le Racing?

En ramenant un double bonus de Belfast à défaut d'une victoire (26-22), le Racing a assuré l'essentiel: rester leader de la poule 4 et parmi les deux meilleures équipes toutes poules confondues, une position qui lui permet d'avoir l'avantage du terrain sur la route de Newcastle où se déroulera la finale le 11 mai.

"On sait combien c'est important de recevoir en quarts de finale, dans cette compétition notamment", a confirmé mercredi l'entraîneur des arrières Laurent Labit. "L'idée est aussi de finir aux deux premières places pour avoir aussi l'opportunité de recevoir en demi-finale, ce qui est non négligeable."

Pour conserver cette deuxième place générale (21 points) derrière les Saracens (23 pts), le club des Hauts-de-Seine, qualifié a minima en tant que meilleur deuxième après l'élimination de Montpellier vendredi à Edimbourg (19-10), doit battre des Scarlets déjà éliminés et qui ménageront plusieurs cadres. "Avec le bonus", souligne le demi de mêlée, Maxime Machenaud, qui enchaîne enfin deux titularisations depuis son retour de blessure et débutera pour la première fois de la saison à l'Arena.

Sans le précieux point supplémentaire, les Franciliens pourraient en effet voir le Leinster (20 pts) leur griller la politesse. Et si la hiérarchie était respectée en quarts, la revanche de la dernière finale entre les deux équipes ne se jouerait alors pas en France mais en Irlande... Tout sauf un détail.

. Toulouse, pas de blague

Comme le Racing, Toulouse reçoit un adversaire déjà éliminé, Bath, pour valider sa qualification. A la différence que le Stade compte moins de points (17) et a rétrogradé au deuxième rang de sa poule après son revers au Leinster (29-13).

A moins d'un faux-pas du tenant du titre chez les Wasps, Romain Ntamack et ses coéquipiers sont condamnés à se battre pour l'une des trois places de meilleur deuxième. Ce qui pourrait être acquis avant même le coup d'envoi, les Toulousains ayant l'avantage de jouer en dernier.

Mais dans le cas où Exeter l'emporterait au Munster, les hommes d'Ugo Mola et de Régis Sonnes n'auront pas le droit à l'erreur face au club anglais. "On le considère vraiment comme un huitième (de finale), qualificatif", a affirmé le co-entraîneur en chef Régis Sonnes. "Si on croit que c'est fait parce qu'ils ne jouent rien, on se trompe."

Le moment est important pour Toulouse, spécialiste de la compétition (4 fois champion) et tout proche d'un 17e quart en 24 éditions. De quoi tourner la page de la douloureuse saison 2016-2017, lors de laquelle le club le plus titré de France, largué en Top 14 (12e), avait échoué pour la première fois à se qualifier pour la Coupe d'Europe.

. Exeter pour un exploit ?

Le suspense sera relativement mince samedi et dimanche toutes poules confondues après la qualification vendredi d'Edimbourg, vainqueur de Montpellier dans la finale du groupe 5.

L'autre finale de poule aura pour théâtre Limerick, où le Munster (17 points) sera sous la menace d'Exeter (13). Les Chiefs sont au pied de la montagne rouge pour un double exploit: mettre fin à la série de victoires européennes du Munster à Thomond Park (11), et devenir le premier club à se qualifier après une phase aller sans aucun succès (un nul et deux revers).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.