L'Allemagne se pose en médiateur avec la Russie

L'Allemagne se pose en médiateur avec la Russie
Tous droits réservés
Reuters
Taille du texte Aa Aa

Berlin exhorte la Russie à sauver le traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire, pour éviter une nouvelle course aux armements. Le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, en visite ce vendredi à Moscou. Il a demandé à son homologue russe de détruire des missiles qui selon Washington et l'OTAN, violent les dispositions de l'accord.

"Nos collègues américains nous ont dit, lors de contacts officiels, que la décision des Etats-Unis de se retirer du traité était définitive et non négociable", soutient le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov, "et que leur déclaration de retrait n'était "pas une invitation au dialogue", selon leurs propres mots".

Le ministre allemand des affaires étrangères a formulé des propositions pour faire redescendre les tensions dans le détroit de Kertch, objet d'un conflit territorial entre l'Ukraine et le Kremlin depuis fin novembre.

"La Russie et l'Ukraine ont toutes deux la responsabilité de faire progresser le format quadripartite - France, Allemagne, Russie et Ukraine, pour qu'il y ait enfin un véritable cessez-le-feu", indique Heiko Maas. "Une crise comme celle que nous avons connue en novembre ne doit pas se reproduire, et nous avons besoin de clarté à l'avenir."

Heiko Maas a proposé la tenue d'une conférence sur les systèmes d'armement.

La Russie a accepté que des observateurs allemands et français surveillent le détroit de Kertch, au large de la Crimée, pour contrôler les conditions de sécurité.