EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Gilets jaunes : dixième weekend de mobilisation

Gilets jaunes : dixième weekend de mobilisation
Tous droits réservés 
Par Raphaelle Vivent
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon le ministère de l'Intérieur, au moins 27 000 personnes étaient mobilisées ce samedi après-midi.

PUBLICITÉ

Des milliers de Gilets jaunes étaient rassemblés ce samedi place des Invalides à Paris, et dans toute la France, pour l'acte X de la mobilisation.

Le grand débat national, lancé par Emmanuel Macron en début de semaine pour apporter des réponses à la crise sociale, est loin de convaincre les participants. 

"Je n'attends absolument rien, affirme Dominique Laurence, l'un des manifestants de la place des Invalides. Le minimum, ce serait qu'ils écoutent, et qu'ils arrêtent de taper sur la population, de diviser la population comme ils sont en train de le faire, ce qui pour moi est contraire à leur mission."

Les organisateurs de la manifestation parisienne ont invité les participants à amener "une fleur ou une bougie" en hommage aux personnes tuées ou blessées depuis le début du mouvement.

Ces dernières semaines, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer les violences policières, et notamment l'usage de lanceurs de balles de défense (LBD) par les policiers.

Des journalistes mobilisés

Place de la Bastille à Paris, des organisations et associations de journalistes étaient réunies pour dénoncer les violences, commises par les manifestants comme par les forces de l'ordre à l'encontre des reporters.

Vendredi, une pétition - hébergée sur le site de Reporters sans frontières - a été lancée pour appeler les citoyens à défendre la liberté de la presse.

Compte twitter du Syndicat national des journalistes (SNJ)

François Pitrel, journaliste, a participé au rassemblement place de la Bastille : " Dans les manifestations de Gilets jaunes, depuis près deux mois, il y a des violences, des agressions, des menaces de mort, des menaces de viol à l'encontre de certains reporters. C'est inacceptable dans une démocratie et on voulait le montrer en disant qu'on est libre d'informer en France ", explique-t-il.

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, près de 27 000 personnes étaient mobilisées ce samedi après-midi dans plusieurs villes du pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Emmanuel Macron va-t-il annoncer l'envoi d'instructeurs français en Ukraine ?

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron convoque un conseil de défense ce lundi