DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris-SG: Verratti, le compte à rebours est lancé

Paris-SG: Verratti, le compte à rebours est lancé
Taille du texte Aa Aa

A une vingtaine de jours du choc de Ligue des champions à Manchester United, le milieu du PSG Marco Verratti souffre d'une entorse à la cheville gauche, sans lésion, ce qui laisse planer un doute sur sa présence et rend plus urgent encore le recrutement d'un milieu de terrain.

L'international italien était sorti en boitant dès la 19e minute lors de l'écrasante victoire contre Guingamp (9-0). "L'IRM pratiquée hier soir a confirmé une entorse de la cheville gauche sans autre lésion associée", a indiqué le PSG dimanche midi.

"L'évolution dans les prochains jours après les soins et de nouveaux examens en début de semaine permettront de préciser le délai d'indisponibilité", a ajouté le club.

Même si l'absence de lésion peut permettre aux supporters d'espérer un retour du "Petit Hibou" contre ManU le 12 février en 8e aller de C1, cette blessure n'en demeure pas moins un énorme coup dur pour Paris.

Et pour cause: le club de la capitale manquait déjà cruellement de joueurs au milieu et en avait fait une priorité du mercato d'hiver.

Samedi soir, en dépit du 9-0 infligé à Guingamp, un record au Parc des Princes, Thomas Tuchel affichait donc le visage des mauvais jours. "Je suis très triste. Ce n'est pas seulement pour le recrutement, car c'était nécessaire déjà avec Marco. Mais une blessure de Marco change tout. Jouer sans Marco c'est complètement différent. Je pense que c'est sérieux. C'est dur", pestait l'entraîneur allemand.

- L'urgence du mercato -

Avant l'entorse de l'Italien de 26 ans, Tuchel devait déjà bricoler au milieu de terrain en lui associant le défenseur central Marquinhos ou le latéral Dani Alves, tandis qu'Adrien Rabiot, décidé à partir et fâché avec le PSG, est mis à l'écart.

Maintenant que Verratti est sur le carreau, recruter devient une urgence absolue. Trois noms reviennent dans la presse pour une arrivée dès janvier: les sentinelles Leandro Paredes (Zenit Saint-Pétersbourg), Idrissa Gueye (Everton) ou encore Julian Weigl (Dortmund). Voire, à un poste plus avancé mais plutôt en vue d'une arrivée à l'été, la pépite de l'Ajax Amsterdam Frenkie De Jong, annoncé proche de la capitale française.

Le dossier Weigl semble cependant avoir du plomb dans l'aile, à entendre les déclarations du directeur sportif du Borussia Michael Zorc: "Il reste à Dortmund", a-t-il assuré samedi soir sur la chaîne allemande ZDF. "Nous ne voulons laisser partir aucun des joueurs dont nous avons besoin pour atteindre nos objectifs", affirmait-il déjà fin décembre.

A moins d'un coup de bluff du dirigeant allemand, resteraient donc les solutions Leandro Paredes ou Idrissa Gueye, avec un calendrier de plus en plus serré pour concrétiser une éventuelle arrivée et intégrer un nouveau joueur avant les grandes échéances de Ligue des champions.

Le mercato s'achève en effet fin janvier et le choc aller contre Manchester United aura lieu dans 23 jours, le 12 février, avant un 8e de finale retour le 6 mars au Parc des Princes.

Pendant que les Parisiens s'inquiètent pour Verratti et leur mercato, ManU a pour sa part retrouvé des couleurs en ce mois de janvier, dans le sillage de Paul Pogba, libéré depuis le départ de l'entraîneur José Mourinho et à nouveau étincelant.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.