DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe de France: Paris refroidit Strasbourg, Dijon éteint le Chaudron

Coupe de France: Paris refroidit Strasbourg, Dijon éteint le Chaudron
Taille du texte Aa Aa

Quadruple tenant du titre, le Paris SG a fait respecter la hiérarchie contre Strasbourg (2-0), l'équipe en forme du moment, pour se qualifier mercredi pour les 8es de finale de la Coupe de France, mais a perdu Neymar, blessé.

La magie de la doyenne des compétitions françaises n'a pas souri à l'outsider alsacien, ni au Petit Poucet Viry-Châtillon, club de 6e division balayé par Caen (6-0), mais à Dijon, qui a surpris Saint-Etienne (6-3) au Chaudron.

Un but rapide d'Edinson Cavani (4e) a mis le PSG sur les rails d'un succès serein, avant la confirmation par Angel di Maria (80e). Mais le club de la capitale a peut-être perdu très gros, avec la blessure au pied droit de "Ney", à moins de trois semaines du choc de Ligue des champions contre Manchester United.

La star brésilienne est sortie à l'heure de jeu, en se cachant les yeux, filant directement aux vestiaires.

Dans le Forez, à l'instar de son milieu tunisien Naïm Sliti, muet en Ligue 1... mais auteur de trois buts (plus trois passes décisives!) face aux Verts, Dijon, 18e de L1, s'est senti pousser des ailes, pour donner à son nouvel entraîneur Antoine Kombouaré son premier succès.

L'histoire est belle pour le technicien néo-calédonien, qui gagne là où son prédécesseur Olivier Dall'oglio avait perdu fin décembre (3-0), précipitant sa chute.

-"Honteux"-

Pour les Verts, ce deuxième revers de suite à la maison, après le crève-coeur contre le rival Lyon dimanche en Championnat (2-1), fait tache, d'autant qu'ils nourrissent des ambitions à la hauteur de leur 4e place de L1.

"C'est honteux", a pesté l'entraîneur stéphanois Jean-Louis Gasset.

Caen et Rennes, eux, ont pris l'autoroute pour les 8es, à peine perturbés par la neige, les terrains gras et le contexte rendu lourd par la disparition de l'ancien Nantais Emiliano Sala.

Le club normand, où a joué l'attaquant italo-argentin, n'a eu aucune pitié pour Viry, l'un des deux derniers représentants de Régionale 1, en marquant deux fois dans les douze premières minutes.

Pour célébrer le premier but, Yacine Bammou a longuement pointé ses doigts vers le ciel, en hommage à son ex-coéquipier, alors que les supporters caennais ont déployé une banderole "Emiliano" en tribunes.

Rennes a lui géré à Orléans chez les amateurs de 4e division (N2) de Saint-Pryvé Saint-Hilaire (2-0), grâce à Jordan Siebatcheu et Adrien Hunou.

Un deuxième cador entrera en lice jeudi, Lyon, face à Amiens. Tirage au sort prévu jeudi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.