DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Transfert: Paredes proche du PSG, enfin la sentinelle !

Taille du texte Aa Aa

Le PSG tient enfin sa sentinelle au milieu de terrain: l'Argentin du Zenit Saint-Pétersbourg Leandro Paredes est tout proche du club français selon la presse, une bonne nouvelle qui n'occulte toutefois pas la tuile Neymar.

C'est le quotidien L'Equipe qui a annoncé un "accord" entre Paris et le club russe pour une indemnité de transfert de 47 millions d'euros. Le joueur de 24 ans doit s'engager pour quatre ans et demi après avoir satisfait à la visite médicale, selon le journal.

Il y avait urgence pour Paris dans un secteur de jeu complètement dépeuplé, entre l'entorse à la cheville gauche de Marco Verratti, la brouille du club avec le milieu Adrien Rabiot et les dépannages plus ou moins convaincants de Marquinhos, Dani Alves et Julian Draxler.

Les dirigeants parisiens devaient au moins rassurer les supporters sur ce sujet, alors qu'ils doivent encaisser un énorme coup dur ces dernières heures: la blessure du crack brésilien Neymar mercredi en Coupe de France contre Strasbourg, touché au pied droit, à l'endroit où il avait été opéré la saison dernière, avec plusieurs mois d'absence à la clé...

En attendant des nouvelles de l'attaquant-vedette, le PSG a au moins trouvé une solution au milieu de terrain grâce à Paredes, un joueur réputé fin sur le plan technique, formé à Boca Juniors avant de rejoindre le championnat italien (AS Rome et prêt à Empoli) puis russe.

Après de gros progrès à Empoli, Paredes était rentré dans la rotation à l'AS Rome lors de la saison 2016-2017, juste derrière les habituels titulaires De Rossi, Strootman et Nainggolan, dès que l'un des trois avait besoin de souffler.

Le milieu s'était illustré en Italie par sa qualité de passe, son alternance dans le jeu court ou long ou sa capacité à se dégager avec le ballon, dans un profil plus proche de Verratti ou de l'ancien cadre parisien Thiago Motta, que d'une sentinelle très puissante et ratisseuse de ballons.

- Indiscipline -

En Russie, au Zenit, Paredes passe pour un des meilleurs joueurs du championnat, avec pour principal défaut une indiscipline chronique, comme l'illustrent ses 7 cartons jaunes et 1 rouge en 15 matches de championnat.

Si sa signature est bel et bien officialisée dans les heures qui viennent, reste à savoir combien de temps il lui faudra pour s'intégrer dans l'effectif parisien et s'il peut gagner ses galons de titulaire, alors que l'entraîneur Thomas Tuchel bricole ces derniers temps entre Dani Alves et Julian Draxler, peu habitués au poste.

Le temps presse car les échéances vont se succéder, notamment le duel aller-retour contre Manchester United en 8e de finale de Ligue des champions les 12 février et 6 mars.

Les supporters espèrent donc vite voir Paredes à l'oeuvre, mais surtout, en vue de la Ligue des champions, ils prient pour que Neymar, leur star achetée 222 millions d'euros au Barça il y a un an et demi, ne soit pas trop gravement blessé.

Car c'est sur lui que Paris compte pour casser enfin son plafond de verre en Ligue des champions. Pas sur l'arrivée d'un nouveau milieu, que les dirigeants qataris devront en outre faire rentrer dans l'équation toujours complexe du fair-play financier, alors qu'une procédure vise déjà le club après ses dépenses pharaoniques de l'été 2017 pour faire venir Neymar et Kylian Mbappé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.