DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ski: cinquième, Miradoli égale sa meilleure performance au super-G de Garmisch

Ski: cinquième, Miradoli égale sa meilleure performance au super-G de Garmisch
Taille du texte Aa Aa

Romane Miradoli a égalé son meilleur résultat en Coupe du monde de ski alpin samedi en prenant la 5e place du Super-G de Garmisch-Partenkirchen, remporté par l'Autrichienne Nicole Schmidhofer.

La skieuse de Flaine, en Haute-Savoie, s'est élancée avec le dossard 21, mais elle a réussi à s'intercaler parmi les meilleures, pour finir à 75/100es de la gagnante du jour. La semaine dernière, elle avait déjà pris la cinquième place, en descente cette fois à Cortina d'Ampezzo.

"Je suis contente car j'arrive à trouver de la régularité", a dit la Française de 24 ans, citée sur le site de l'Equipe, "ça confirme tout le travail qu'on fait à l'entraînement".

"Après ma 22e place du super-G de Cortina d'Ampezzo la semaine dernière, j'étais déçue. Je m'étais mis la pression. Aujourd'hui, je voulais juste faire des choses simples. J'ai réussi à enlever le poids qui était au fond de moi", a-t-elle ajouté.

Elle aura dimanche une nouvelle occasion de briller sur la descente, programmée à 11h30.

La championne olympique italienne de descente Sofia Goggia, qui reprenait la compétition après une grave blessure (fracture de la malléole du péroné) à l'entraînement en octobre, et la Suissesse Lara Gut-Behrami complètent le podium de ce Super-G.

Le départ de la course avait été retardé d'une heure et demie par d'abondantes chutes de neige sur la station allemande, mais en l'absence des reines Lindsey Vonn et Mikaela Shiffrin, les appétits étaient aiguisés.

Vonn, toujours pas remise des douleurs qu'elle a ressenties la semaine dernière à Cortina d'Ampezzo, se soigne avec l'espoir de pouvoir skier encore jusqu'à décembre prochain à Lake Louise, au Canada, là où elle voudrait mettre un terme à sa fabuleuse carrière.

- Le retour de Goggia -

Shiffrin, qui a dominé le début de l'hiver, avait simplement fait un break, pour se préserver à l'approche des Mondiaux d'Are en Suède, qui s'ouvrent le 5 février.

C'est finalement l'Autrichienne Nicole Schmidhofer, la très solide leader de la coupe du monde de descente, qui a tiré les marrons du feu, pour rêver à un doublé dimanche.

La belle histoire du jour est celle du retour de Goggia. La médaillée d'or de Pyeongchang a été plâtrée en octobre et n'avait pas pu reprendre la compétition avant ce 26 janvier.

Pour son coup d'essai, l'Italienne de 26 ans est passée tout prêt du coup de maître: dans un style agressif, sans hésiter à prendre des risques, elle a réalisé avec le dossard 6 un temps canon, que personne n'a pu aller chercher sauf Schmidhofer.

"Je suis vraiment contente", a-t-elle dit, "j'étais venue ici pour tester ma cheville et je ne savais pas ce qui allait arriver. Mais l'entraînement s'est bien passé, et j'ai décidé de courir. Mon but n'était pas de skier vite, mais de skier libérée dans ma tête".

La saison dernière, outre son titre olympique, elle avait également remporté le petit globe de la descente. Elle compte cinq victoires en Coupe du Monde.

Au classement général de la coupe du monde de Super-G, Shiffrin reste en tête avec 300 points devant Tina Weirather (268), mais Schmidhofer remonte à la troisième place avec 253 pts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.