Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'OM dans le viseur du fair-play financier

L'OM dans le viseur du fair-play financier
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'Olympique de Marseille vit des heures difficiles. Septième de Ligue 1, éliminé de toutes les coupes nationales et internationales, le club phocéen a d'autres soucis en dehors du terrain.

Selon L'Equipe, l'UEFA et son fair-play financier surveillent de très près le seul club français à avoir remporté la Ligue des Champions.

L'été dernier, l'ICFC, l'instance de contrôle financier des clubs, avait choisi d'épargner l'OM qui n'entrait pas dans les clous du FPF. Le club racheté par Franck McCourt en 2016 dépassait de 8 millions d'euros le seuil de 30 millions d'euros de déficit sur trois ans toléré. Une simple amende de 100 000 € avait été infligée.

Selon les informations de L'Equipe, les mauvais résultats des deux derniers exercices vont sérieusement handicaper l'OM au moment de se représenter devant les experts de l'ICFC. Cette fois, ceux-ci devraient se montrer intransigeants et imposer aux dirigeants olympiens un « accord de règlement » (des sanctions que le club doit accepter) avant la fin de la saison. Forte amende, encadrement de la masse salariale et des transferts, limitation du nombre de joueurs inscrits en Coupe d'Europe. S'ensuivra une période de probation de quatre ans à respecter au pied de la lettre.

Mario Balotelli, dernière folie marseillaise

Le Champions Project se trouve sérieusement ralenti alors que le propriétaire américain a investi 130 millions d'euros depuis son arrivée. L'absence probable de qualification européenne en fin de saison ne fait que noircir un peu plus le tableau phocéen.