DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial-2019: "Le foot masculin ça paie, le foot féminin ça coûte", déplore Fatma Samoura

Mondial-2019: "Le foot masculin ça paie, le foot féminin ça coûte", déplore Fatma Samoura
Taille du texte Aa Aa

"Aujourd'hui, le foot masculin ça paie, le foot féminin ça coûte. Ca devrait payer et ça va payer", a lancé la secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samoura, lors d'un colloque organisé à Paris jeudi, à quatre mois du Mondial féminin en France (7 juin-7 juillet).

"Je n'ai qu'un regret, c'est que les dirigeants hommes ne se rendent pas compte de cette manne qui est devant eux et qui ne demande qu'à être exploitée", a-t-elle insisté.

Au Mondial-2018 masculin, la dotation attribuée par la Fifa au tournoi était de 400 millions de dollars. "Pour les femmes au Mondial-2019, c'est 30 millions (pour une contribution globale de 50 millions de dollars). Ce n'est pas assez pour les joueuses, mais on a multiplié par deux les montants", a rappelé la dirigeante.

Vis-à-vis des partenaires de la Fifa, "la Coupe du monde féminine est commercialisée aujourd'hui comme un sous-produit de la Coupe du monde des hommes", a-t-elle reconnu.

"Les gens l'achètent dans un paquet comme les compétitions des moins de vingt ans ou la Coupe du monde des clubs. L'objectif de la Fifa est d'avoir un produit à part entière qui puisse être commercialisé et rapporter suffisamment pour développer des infrastructures", a détaillé Fatma Samoura, lors de ce colloque organisé par News Tank Football, un média et service de veille destiné aux professionnels.

Sur la manne financière que représentent les droits télévisés dans le football mondial, seulement "1% revient au football féminin. C'est inacceptable. C'est un scandale au XXIe siècle. Il faut le dire tel quel", a-t-elle ajouté.

Pour autant, Fatma Samoura s'est dit confiante pour l'avenir du football féminin, en insistant sur "l'impact social" majeur que peut avoir le Mondial-2019 chez les jeunes et sur la féminisation des instances du football lancée par la Fifa.

"Sur les 700 employés de la Fifa, plus de 320 sont des femmes aujourd'hui. (...) En octobre dernier, nous avons lancé pour la première fois une stratégie pour le foot féminin", a-t-elle indiqué avant de marteler: "c'est une marche que nous devrons forcer à tous les niveaux".

Selon ses chiffres, 450 à 500 millions d'hommes pratiquent le football aujourd'hui. "L'objectif de la Fifa d'ici 2026 est d'avoir 60 millions de femmes qui pratiquent le foot".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.