Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Incendie de Flamengo : un deuil, et des questions

Incendie de Flamengo : un deuil, et des questions
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Au Brésil, l'heure est au deuil et aux interrogations après l'incendie qui a ravagé le club de football de Flamengo et tué dix adolescents, au centre de formation de Rio. Tous étaient âgés de 14 à 16 ans. Trois autres joueurs ont été blessés, dont un grièvement.

"Je me mets à la place d'un père qui a perdu son enfant", indique un passant. "Qu'on soit fan de foot, ou non, je pense qu'en ce moment, il faut montrer de la solidarité envers les familles".

L'attaquant du club a posté une vidéo d'un dortoir, sur les réseaux sociaux. L'un des jeunes figurant sur les images, est l'une des victimes.

"C'est comme si le sol s'ouvrait sous nos pieds", explique Zico, ancien joueur de Flamengo. "Souvent, on ne trouve pas de mots dans des moments comme celui-là. Surtout pour ces enfants, que j'ai suivis l'an dernier".

De nombreuses personnalités ont exprimé leur soutien au club brésilien, comme l'attaquant du PSG, Neymar. D'après les autorités locales, les dortoirs en préfabriqué ont été édifiés sans autorisation, sur un terrain non constructible.