DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Non au séparatisme et oui à l'Espagne"

"Non au séparatisme et oui à l'Espagne"
Taille du texte Aa Aa

Près de 50 000 personnes se sont réunies, dimanche 10 février 2019, à Madrid (Espagne), pour dénoncer le dialogue engagé par le chef du gouvernement, le socialiste Pedro Sanchez, avec les indépendantistes catalans. Pour dire "Non au séparatisme et oui à l'Espagne", selon l'un des slogans du rassemblement.

L'appel à manifester avait été lancé par le Parti populaire (PP) et Ciudadanos, autrement dit, la droite et le centre-droit. L'extrême-droite s'y était ensuite associée.

L'ancien Premier ministre socialiste français Manuel Valls, qui est candidat à la mairie de Barcelone, avec le soutien de Ciudadanos, avait répondu présent. Déclenchant une polémique en France.

Le rassemblement s'est tenu à deux jours de l'ouverture, mardi 12 février, du procès de douze dirigeants indépendantistes catalans, pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en octobre 2017.