Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

"Non au séparatisme et oui à l'Espagne"

"Non au séparatisme et oui à l'Espagne"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Près de 50 000 personnes se sont réunies, dimanche 10 février 2019, à Madrid (Espagne), pour dénoncer le dialogue engagé par le chef du gouvernement, le socialiste Pedro Sanchez, avec les indépendantistes catalans. Pour dire "Non au séparatisme et oui à l'Espagne", selon l'un des slogans du rassemblement.

L'appel à manifester avait été lancé par le Parti populaire (PP) et Ciudadanos, autrement dit, la droite et le centre-droit. L'extrême-droite s'y était ensuite associée.

L'ancien Premier ministre socialiste français Manuel Valls, qui est candidat à la mairie de Barcelone, avec le soutien de Ciudadanos, avait répondu présent. Déclenchant une polémique en France.

Le rassemblement s'est tenu à deux jours de l'ouverture, mardi 12 février, du procès de douze dirigeants indépendantistes catalans, pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en octobre 2017.