DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Syrie, le coup de grâce au califat de Daech

En Syrie, le coup de grâce au califat de Daech
Taille du texte Aa Aa

Elle est présentée comme "la dernière bataille contre Daech" au levant. Les troupes américaines et les Forces démocratiques syriennes (FDS) gagnent du terrain dans la province de Deir ez-Zor, dans l'Est de la Syrie, où se trouve la dernière enclave de l'EI.

Le village de Baghouz, qui serait la dernière poche des djihadistes, est défendu par quelques 600 combattants , principalement étrangers, d'après les rebelles arabo-kurdes qui mènent d'intenses combats et font accumulent les prisonniers de guerre.

"Il n'y a plus de groupes armés dans la zone, ceux qui sont aux commandes restent cachés", affirme devant la caméra un soldat anonyme se réclamant des Forces démocratiques syriennes.

"Nous sommes heureux. Nous n'avons plus qu'à leur donner le coup de grâce. L'heure est venue de venger les nôtres qui sont morts. Il ne reste plus rien de l'Etat islamique", poursuit-il.

En janvier 2015, Daech contrôlait une superficie comparable à celle de la Grande-Bretagne, à cheval entre l'Irak et la Syrie. Au fil des batailles, ces territoires ont fondu et il ne lui reste aujourd'hui plus que ce réduit à la frontière entre les deux pays.

La semaine passée, le président américain, qui a promis de retirer ses GIs de Syrie, s'était vanté de la défaite des miliciens au Moyen-Orient.

"_L'armée américaine, nos partenaires de la coalition et les forces démocratiques syriennes ont libéré la quasi-totalité du territoire précédemment détenu par l'Etat islamique en Syrie et en Irak" _lançait le chef de la Maison blanche.

"Il devrait être officiellement annoncé dans quelque temps, probablement la semaine prochaine, que nous aurons 100% du califat", s'est félicité le chef de la Maison blanche.

L'assaut a été lancé samedi, après une pause d'une semaine pour permettre à quelque 20 000 civils de quitter la zone, principalement des familles de djihadistes. La victoire finale sera annoncée dans quelques jours, assurent les FDS.