DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grand Slam de Paris : les images fortes de la deuxième journée

Grand Slam de Paris : les images fortes de la deuxième journée
Taille du texte Aa Aa

Deuxième journée au Grand Slam de Paris. Et l'homme du jour, c'est le géorgien Varlam Liparteliani, qui s'est imposé face à deux champions du monde : le sud-coréen Cho Guham et le japonais Wolf Aaron.

Une victoire remarquée dans la catégorie des moins de 100 kilos pour une troisième médaille d'or récoltée par le judoka au Grand Slam de Paris

"Il y avait une très bonne atmosphère parce que les Français aiment le judo et cette arène est fantastique. J'ai perdu en finale du championnat du monde de 2018 contre Cho, et déjà en 2017 contre Wolf. Aujourd'hui j'ai gagné face à eux deux et j'en suis vraiment très heureux", a déclaré Varlam Liparteliani après sa victoire.

La femme du jour est française

Jean-Luc Rougé, secrétaire général de la fédération internationale de judo, a quant à lui remis la médaille d'or à notre femme du jour, dans la catégorie des moins de 78 kilos.

La Française Madeleine Malonga a remporté la victoire à domicile à l'issue d'un duel épique, devant une foule de Français venus l'acclamer. "C'était comme si j'étais une rockstar, une chanteuse, avec tout le monde criant mon nom, c'était incroyable", a réagi la judoka française.

De son côté l'Allemand Dominic Ressel n'a rien lâché jusque dans les dernières secondes de son duel, dans la catégorie des moins de 81 kilos, actant sa victoire par waza-ari contre l'Israélien Sagi Muki.

Ruse et persévérance

Émotion également, et même larmes de joie, pour le Japonais Ono Yoko, champion dans la catégorie des moins de 70 kilos.

Le Sud-coréen Gwak Dong-Han, champion du monde 2015, a été le grand vainqueur de la catégorie des moins de 90 kilos, par ippon face au Kasakh Islam Bozbayev. Une médaille d'or remise des mains de Sergey Soloveychik, vice président de la fédération internationale de judo

Autre performance : celle de la Cubaine Idalys Ortiz, qui ajoute une médaille d'or à son incroyable collection, avec une victoire dans la catégorie des plus de 78 kilos.

Les judokas sud-coréens étaient décidément en bonne forme aujourd'hui, avec une deuxième médaille d'or remportée par Kim Sungmin par ippon, vainqueur par ippon face au Japonais Harasawa Hisayoshi, en finale des plus de 100 kilos

Enfin, notre image du jour revient au Hongrois Toth Krisztian, en blanc dans la vidéo ci-dessus, médaille de bronze dans la catégorie des moins de 90 kilos, au terme d'un duel très rusé face à l'Israélien Li Kochman.