DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rallye de Suède: Marcus Grönholm de retour sur les routes

Rallye de Suède: Marcus Grönholm de retour sur les routes
Taille du texte Aa Aa

Sa dernière en Championnat du monde des rallyes, c'était en 2010 sur les routes gelées scandinaves: le double champion du monde finlandais Marcus Grönholm sort de sa retraite le temps d'une manche en Suède, de jeudi à dimanche, pour célébrer son cinquantième anniversaire.

Au départ de son 153e rallye en WRC, le "grand Marcus" (1,91 m), sacré en 2000 et 2002, espérait bien retrouver ses sensations d'avant, à l'endroit même où il est parvenu à se hisser cinq fois sur la plus haute marche du podium avec Peugeot puis Ford entre 2000 et 2007 - un record qu'il partage avec le Suédois Stig Blomqvist.

"C'est agréable d'être de retour en rallye (...). Mais c'est compliqué de s'attendre à beaucoup car je n'ai plus participé à des compétitions (en WRC) depuis neuf ans, donc c'est assez délicat de revenir et essayer de faire quelque chose", reconnaît le quinquagénaire, qui s'installe pour l'occasion dans le baquet d'une Toyota Yaris flanquée du numéro 68, son année de naissance.

Un retour jugé donc délicat par le champion du monde 2000 et 2002, tant les choses ont changé en à peine dix ans: "La voiture est si facile à conduire maintenant, le pilotage semble plus simple. Mais en allant vraiment à pleine vitesse, ce n'est peut-être pas si facile".

Le plus ardu sera sûrement de "retrouver le rythme, trouver les ouvertures sur la route et suivre les indications du copilote", ajoute-il dans un entretien à l'AFP, lui qui a signé sa première victoire en 2000... en Suède.

Le champion qui a eu 51 ans le 5 février espérait célébrer ses 50 ans lors d'un rallye en 2018 mais n'avait pas pu trouver de voiture. Il entend figurer dans le top 10 à l'issue de la course dimanche.

- Duel avec Loeb -

A ses côtés dans le baquet de droite, le pilote aux trente victoires en WRC peut compter sur la présence inconditionnelle de son copilote devenu beau-frère, Timo Rautiainen.

Et sur les pistes enneigées scandinaves, il va retrouver son rival d'antan, un certain Sébastien Loeb, retraité du WRC fin 2012 et de retour pour six piges avec Hyundai en 2019, après trois avec Citroën l'an dernier.

Une confrontation qui agace quelque peu le Finlandais: "Tout le monde me dit: +tu dois te battre avec Loeb+. Je dis non (...). J'ai testé pendant des années différentes voitures mais il est plus dans le rythme, je ne peux pas concourir contre lui".

A l'occasion de leurs retrouvailles, les deux hommes vont partir côte à côte jeudi soir lors de la super-spéciale d'ouverture à Karlstad.

"C'est sympa de le voir de retour en rallye", a laconiquement déclaré le Français, nonuple champion du monde, à la veille du départ.

- Ultime rallye -

Grönholm avait pris sa retraite fin 2007, au terme d'une saison marquée par une nouvelle bagarre très intense avec Loeb, comme les saisons précédentes, qui l'avait vu échouer à quatre points du champion du monde alsacien.

Sa dernière victoire, en Nouvelle-Zélande la même année, n'a été acquise que pour 3/10 de seconde au terme d'une course d'anthologie contre le Français.

Depuis, il a participé au Rallye du Portugal 2009 dans une Subaru Impreza, puis au Rallye de Suède 2010 dans une Ford Focus.

Il se consacre également au centre commercial qu'il a inauguré en 2007 à Inkoo (sud de la Finlande), le "Strand" (qui signifie plage en suédois), même s'il reconnaît que "le sport automobile occupe une bonne partie de (s)a vie" actuelle.

Engagé dans le Championnat du monde de Rallycross (WRX), il collabore aujourd'hui au côté de son fils Niclas, pilote comme son père, en qualité de responsable de l'équipe GRX Taneco. Il épaule également son compatriote Jari Huttunen, 24 ans, pilote Hyundai en WRC2 en 2018.

A la veille du départ, Grönholm confirme: il signera en Suède son ultime départ en Championnat du monde des rallyes. "C'est ici que ça se termine", a-t-il assuré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.