DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un millier de "gilets jaunes" à Genève pour sensibiliser l'ONU

Un millier de "gilets jaunes" à Genève pour sensibiliser l'ONU
Taille du texte Aa Aa

Un millier de "gilets jaunes" français ont manifesté dans le calme mercredi matin à Genève, en face du siège de l'ONU, pour protester contre les violences qu'ils affirment subir de la part des forces de l'ordre en France.

Rassemblés sur la place des Nations, qui fait face au Palais des Nations, le siège européen de l'ONU, les manifestants étaient encadrés par des gilets orange chargés de la sécurité, sous l'oeil vigilant, mais discret, de la police genevoise restée à distance.

Des groupes de discussion ont été organisés sur la place, au milieu des drapeaux français et régionaux et des pancartes dénonçant la "dictature" en France ou les lanceurs de balles de défense LBD40, fabriqués en Suisse.

La plupart des manifestants étaient arrivés en provenance des départements frontaliers, à l'appel d'un Savoyard âgé de 30 ans, habitant à Albertville (Alpes françaises), Nicolas Mollier.

Dans un entretien paru dans le journal La Tribune de Genève, ce formateur employé dans un lycée de Chambéry (également dans les Alpes françaises) avait déclaré s'attendre à la présence de plusieurs milliers de "gilets jaunes" dans ce lieu symbolique, afin d'attirer l'attention de l'ONU.

Les manifestants n'ont pas été autorisés à pénétrer dans l'enceinte du Palais des Nations, mais selon l'agence de presse ATS, une petite délégation dirigée par l'avocat français Farid Faryssy a été reçue au Haut-Commissariat aux droits humains, sur les bords du lac Léman.

La manifestation s'est ensuite dispersée dans le calme à midi, heure fixée par la municipalité, et les "gilets jaune" ont enroulé leurs drapeaux pour regagner les autocars garés à proximité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.