EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Sommet au Vatican : les victimes demandent la "tolérance zéro"

Sommet au Vatican : les victimes demandent la "tolérance zéro"
Tous droits réservés REUTERS/Max Rossi/File Photo
Tous droits réservés REUTERS/Max Rossi/File Photo
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un sommet inédit sur la lutte contre la pédophilie s'est ouvert jeudi au Vatican en présence du pape François.

PUBLICITÉ

L'heure a sonné pour le Vatican de prendre ses responsabilités sur les scandales de pédophilie dans l'Eglise. A l'appel du pape François, un sommet sans précédent est organisé pendant 3 jours au Vatican en présence d'évêques du monde entier mais aussi des victimes. L'objectif est de parler de "la protection des mineurs et de réveiller les consciences dans les rangs de l'église en mettant chacun face à sa responsabilité après les scandales qui en ternissent l'image.

Phil Saviano a été victime d'un prêtre dans sa jeunesse. Son histoire a inspiré le film Spotlight. Il a aidé le Boston Globe à dénoncer les abus et le camouflage dans l'Église aux États-Unis. L'enquête sur son histoire s'est transformée en film oscarisé. Il fait partie des victimes invitées au Vatican à la veille de l'ouverture du sommet.

D'autres victimes ont fait le déplacement à Rome pour faire entendre leur voix. Leur message se résume en deux mots : tolérance zéro. Certains affichent des photos d'eux, enfants pour rappeler que leur passé a été sali à leur plus jeune âge.

A la fin de chaque journée, une victime d'abus sexuels se joindra aux évêques pour un temps de prière. Autour du Vatican et dans le monde, de nombreux fidèles vont prier pour que cette réunion soit un tournant dans la manière dont l'Eglise gère les abus sexuels.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les victimes d'abus sexuels de l'Église réclament justice

Les victimes de Marko Rupnik demandent la "justice" et la "transparence"

Hongrie : des milliers de personnes manifestent pour une société plus "saine"