Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Grand Slam de Düsseldorf : une deuxième journée avec un judo à son apogée

Grand Slam de Düsseldorf : une deuxième journée avec un judo à son apogée
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Après une première journée explosive, la température est encore montée d’un cran ce samedi au Grand Slam de Düsseldorf.

Le champion olympique Shohei Ono est devenu le chouchou du public allemand, avec ses attaques dans tous les sens, dont le fameux Uchi-Mata que beaucoup étaient venus voir. Face à son plus grand rival et compatriote Ebinuma Masashi, le combat a été âpre. C’est d’une technique du sacrifice parfaitement exécutée que Shohei Ono a montré qu’il était bel et bien le numéro un japonais.

Le conseiller de Düsseldorf Burkhard Hintsche l’a récompensé.

Le champion explique la portée de combat : "Avec Ebinuma, on est allé au même dojo lorsque l’on était au collège et au lycée, donc suivre ses traces dans ce tournoi international, ça fait réfléchir. Pendant le combat, je me suis concentré sur le fait de ne pas être englouti par son aura et sa présence. Etre détaché m’a permis de me donner confiance. Et en même temps, à mesure que je m’imposais et que je sentais la victoire arriver, j’ai toujours su montrer du respect pour mon aîné."

Premier titre à Düsseldorf pour Conway

La Britannique Sally Conway est pour nous la femme du jour. Le médaillée de bronze olympique a su verrouiller le combat par un Ne-Waza, remportant son troisième titre en Grand Slam et le premier à Düsseldorf. C’est Marius Vizer, le président de la fédération internationale de judo qui lui a remis sa médaille.

La championne confie : "Je savais qu’en venant ici aujourd’hui en finale, en Allemagne, ce serait bruyant et qu’il y’aurait beaucoup de pression, encore plus que celle qu’on se met seule. Donc je me suis vraiment concentré sur comment faire pour la battre, bloquer ses mains pour ne pas qu’elle me saisisse par le haut, car dans ce cas, avec ses longues jambes, elle est dangereuse. Donc je me suis dit que c’était à moi de fixer le rythme et saisir les opportunités quand elles se sont présentées."

Mogushkov fait voler Isaev

La Japonaise Tashiro l’emporte chez les moins de 63 kilos par un Ouchi gari face à la Russe Davydova.

La secrétaire d’Etat aux Sports Andrea Milz l’a récompensé.

Le Japon s’est encore illustré avec l’or de Fujiwara Sotaro, vice-champion du monde en titre des moins de 81 kilos.

Enfin, le mouvement du jour va sans conteste au Russe Mogushkov qui par un Uchi-mata a complètement propulsé l’Allemand Isaev. Un bel exemple d’une des techniques les plus spectaculaires du judo.