DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bouteflika promet une présidentielle anticipée où il ne sera pas candidat (TV algérienne)

Bouteflika promet une présidentielle anticipée où il ne sera pas candidat (TV algérienne)
@ Copyright :
REUTERS/Zohra Bensemra
Taille du texte Aa Aa

La candidature d'Abdelaziz Bouteflika se confirme en vue de la prochaine élection présidentielle en Algérie.

Son directeur de campagne a été aperçu en train d'arriver au siège du Conseil constitutionnel à Alger, selon notre correspondante Zineb ben Zita. Il y aurait déposé les documents confirmant la candidature du président sortant.

Plus tôt dans l'après-midi, des fourgons censés transporter les cartons de parrainages de la candidature du président sont arrivés au Conseil constitutionnel.

Parallèlement, la télévision algérienne a évoqué en début de soirée une lettre confirmant la candidature du président.

Dans ce document, Abdelaziz Bouteflika s'est engagé, s'il était élu le 18 avril, à ne pas aller au bout de son mandat et à se retirer à l'issue d'une présidentielle anticipée, dont la date serait fixée à l'issue d'une "conférence nationale".

"Je m'engage à l'organisation d'une élection présidentielle anticipée" dont la date sera arrêtée par une "conférence nationale" mise en place après le scrutin du 18 avril et "je m'engage à ne pas être candidat à cette élection", a indiqué M. Bouteflika.

Quelques heures plus tôt, des centaines d'étudiants algériens ont de nouveau manifesté contre un 5e mandat du président sortant. La police a dû utilisé un canon à eau pour disperser les manifestants qui tentaient de se rendre au Conseil constitutionnel.

Vendredi, dans un élan sans précédent depuis 20 ans, des centaines de milliers d'Algériens ont manifesté dans les grandes villes du pays pour dire non à cette nouvelle candidature d'Abdelaziz Bouteflika, jugée illégitime.

Diminué physiquement depuis un grave accident vasculaire cérébral en 2013, le président algérien n'apparaît plus en public sauf à de très rares exceptions.

Avec Agence