Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Une pétition pour interdire les grands immeubles autour de l'Acropole à Athènes

Une pétition pour interdire les grands immeubles autour de l'Acropole à Athènes
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Dans l'antiquité, l'Acropole était la fortification naturelle d'Athènes. Aujourd'hui, elle est à l'inverse défendue par ses habitants. Une pétition est en ligne pour empêcher la construction d'immeubles hauts, comme les hôtels, érigés pour répondre au boom touristique.

Le rocher sacré de l'Acropole est un site primordial du patrimoine mondial. C'est aussi la principale raison du développement des locations d'appartements via airbnb et de l'activité immobilière dans le secteur. La construction de grande envergure détruit la vue sur le Parthénon selon les détracteurs mais aussi la valeur des maisons qui ont vue sur le Parthénon.

Preuve de l'explosion touristique et des nouveaux outils de location, selon Anthonis Tsaousis, agent immobilier, 90% des appartements avec vue sur le Parthénon sont loués désormais en airbnb :

"Un appartement avec une vue sur l'Acropole a un prix beaucoup plus élevé qu'un autre situé au deuxième ou au troisième étage et sans vue. Si un logement perd la vue, il perd aussi 30 % -40% de sa valeur. La zone est très demandée. Il n’existe pratiquement aucune parcelle de terrain et les parcelles autorisées à construire de grands bâtiments sont très difficiles à trouver et les hommes d’affaires les exploitent "

Critiqué pour sa gestion des permis de construire, le gouvernement a suspendu pour un an les licences pour les bâtiments de plus de 17 mètres 50.

"Les investisseurs vont s'adapter à l'aménagement du territoire que nous imposons pour des raisons évidentes, conclue le ministre de l'environnement et de l'énergie Giorgos Stathakis. Nous ne pouvons pas encercler l'Acropole avec des grands immeubles . Nous avons également l'intention d'étudier cette zone afin de créer un décret spécial"