DERNIERE MINUTE

En Irak, l'émancipation des femmes passe par les réseaux sociaux

En Irak, l'émancipation des femmes passe par les réseaux sociaux
Taille du texte Aa Aa

En Irak, l'émancipation des femmes, la liberté des sexes et la démocratie se jouent sur les réseaux sociaux. mais les "influenceurs" d'Instagram, de Facebook ou de Youtube sont menacés tous les jours par l'intégrisme religieux ou social. Reportage.

_"Je m'appelle Zahra Salim, je suis blogueuse sur les réseaux sociaux. Mon rêve, c'est de créer une marque dans la mode qui porte mon nom. Aujourd'hui, j'ai ma boutique, et si Dieu le veut, elle continuera et deviendra une marque portant mon nom"._

Comme Zahra, Tara Fares était très présente sur les réseaux sociaux. Véritable star irakienne d'Instagram, modèle d'émancipation pour des millions de jeunes filles, elle a été assassinée en pleine rue à Bagdad en octobre dernier.

"Quand Tara Fares a été tuée, dit Zahra, _j’ai reçu plein de menaces de personnes que je ne connaissais pas sur les médias sociaux. Par exemple, "Nous allons te tuer jeudi prochain", "Tu es la prochaine fille." J'ai reçu ces menaces, mais nous devons continuer à vivre"!
_

Après ces menaces de mort, et ayant peur pour sa famille, Zahra s'est mise en retrait quelques temps. D'autres influenceurs des réseaux sociaux irakiens ont quitté le pays, mais beaucoup sont restés.

"Je m'appelle Mery, je suis une lanceuse de tendances irakienne. Après la mort de Tara, j'ai été très choquée. Pendant une semaine je suis restée à la maison. Je ne savais pas quoi faire... Partir ? Je me suis dit "je dois partir, je vais mourir. Mais partir pour quoi faire ? Nous avions peur, bien sûr, mais nous devons vivre. Nous devons continuer. Aussi longtemps que nous vivons, même si ce n’est que jusqu'à demain. On continue d'essayer de faire des choses. Parce que c'est votre vie, il faut en faire quelque chose... Qu'ils reposent en paix".

"enrichir cette société qui nous attaque"

Zahra poursuit : "Ces dernières années, un grand nombre de femmes sont devenues influentes dans les médias sociaux et dans tous les domaines de la vie - beaucoup plus qu'avant. Elles ont pris beaucoup de place, revendiquent leurs droits et deviennent les égales des hommes, beaucoup plus qu'avant. Et le problème, ce n'est pas ces histoires de maquillage ou de marques de produits cosmétiques. Le problème, c'est que les femmes occupent de plus en plus de terrain. Nous ne voulons pas rester immobiles, nous voulons avancer et agir. Nous, la majorité des femmes, nous voulons enrichir cette société qui nous attaque, rester face à eux jusqu'à ce qu'on obtienne ce que nous voulons".

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.