DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Eurocoupe: Villeurbanne s'arrête en quarts de finale

Taille du texte Aa Aa

Le parcours de Villeurbanne en Eurocoupe de basket s'est arrêté en quarts de finale face à Andorre, vainqueur du match d'appui 82 à 80 mercredi à l'Astroballe.

Cette élimination est une grosse déception car l'ASVEL, leader du Championnat de France, semblait en mesure de passer face au neuvième de Liga, surtout avec l'avantage du terrain.

Le club présidé par Tony Parker espérait aller au bout de cette C2 pour préparer au mieux son retour en Euroligue, prévu la saison prochaine.

Villeurbanne avait gagné le match aller à domicile 79 à 75 mais Andorre, avec son meneur français Andrew Albicy (6 points mercredi), avait égalisé en Principauté 98 à 79. La "belle" s'est jouée sur un dernier panier à trois points manqué par l'Américain A.J. Slaughter au "buzzer".

Après un excellent départ (8-0 en moins de trois minutes), les coéquipiers de Charles Kahudi ont eu un gros passage à vide. A la pause, les joueurs d'Andorre étaient devant de 9 points, soit le plus gros écart du match.

La seconde période a été une course-poursuite qui a failli tourner à l'avantage de l'ASVEL, passé brièvement en tête à plusieurs reprises dans le "money time".

"Notre première mi-temps a été inadmissible à la maison. Ils ont commencé à scorer sur nos erreurs. On ne peut être que déçu parce qu'on avait les armes pour passer", a commenté Kahudi au micro de RMC Sports.

L'international français a été l'un des meilleurs hommes du match (14 points), avec le pivot croate Miro Bilan (19 points) et l'Américain David Lighty (16 points).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.