EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Tirreno-Adriatico: Alaphilippe surprend tout le monde sur la ligne

Tirreno-Adriatico: Alaphilippe surprend tout le monde sur la ligne
Tous droits réservés 
Par AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

Et de deux pour Julian Alaphilippe! Le Français rayonne sur Tirreno-Adriatico, où il s'est imposé, au sprint, pour son second succès d'étape, lundi, lors de la 6e et avant-dernière étape.

"Je ne suis pas un sprinter, mais je sais que je peux faire un bon sprint dans une journée aussi difficile qu'aujourd'hui", a commenté le coureur de Deceuninck-Quick-Step, déjà vainqueur de la 2e étape.

"A un tour de la ligne, Elia Viviani m'avait demandé si je voulais aller pour le sprint. Je lui ai répondu: +je serai ton dernier homme, mon gars+. Max Richeze a tiré très fort et je le suivais jusqu'à l'arrivée", a expliqué le coureur français, confirmant une nouvelle fois sa bonne saison 2019.

Alaphilippe a déjà remporté la 13e édition des Strade Bianche début mars, après trois étapes entre le Tour de San Juan et le Tour de Colombie.

Le meilleur grimpeur du Tour de France 2018 a réglé le sprint du peloton devant Davide Cimolai (Israel Cycling Academy) et son coéquipier Viviani, habituel sprinter de la formation belge.

L'étape a été animée par sept hommes, Davide Ballerini (Astana), Gijs Van Hoecke (CCC), Ben King (Dimension Data), Mirco Maestri (Bardiani-CSF), Dayer Quintana (Neri Sottoli-Selle Italia-KTM), Igor Boev (Gazprom-Rusvelo) et José Joaquin Rojas (Movistar), qui ont compté jusqu'à trois minutes d'avance.

Mais, malgré un Ballerini qui s'est battu jusqu'au bout, le peloton n'a pas fait de cadeau aux animateurs du jour et c'est finalement Alaphilippe qui a surpris les favoris, à commencer par le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), 5e, grand spécialiste de l'exercice.

Le Britannique Adam Yates (Michelton) conserve la tête du classement général, avec 25 secondes d'avance sur le Slovène Primoz Roglic (Jumba-Visma) et le Danois Jakob Fuglsang (Astana), 10 secondes plus loin.

Tirreno-Adriatico se termine mardi avec un contre-la-montre individuel de 10,5 km autour de San Benedetto del Tronto.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

120 ans d'histoire olympique : qui a remporté le plus de médailles ?

Les Jeux Olympiques de Paris mettent les petits plats dans les grands !

Judo : Riner sacré pour la huitième fois à Paris, Romane Dicko également en or