DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bleus: Kingsley Coman veut "s'imposer sur une longue période"

L'attaquant des Bleus Kinglsey Coman, le 20 mars 2019 à Clairefontaine
L'attaquant des Bleus Kinglsey Coman, le 20 mars 2019 à Clairefontaine -
Tous droits réservés
Thomas SAMSON
Taille du texte Aa Aa

Kingsley Coman, de retour en équipe de France après quasiment un an et demi d'absence et plusieurs blessures, espère "s'imposer sur une longue période et pas que sur deux rencontres", a-t-il dit mercredi à deux jours d'un déplacement en Moldavie.

L'ailier de 22 ans du Bayern Munich (15 sélections), dont la dernière cape internationale remonte à novembre 2017, a vécu une année 2018 très difficile, freiné par deux blessures graves à la cheville gauche, en février puis août.

"C'était très dur mentalement et physiquement, après ça rend plus fort et j'ai appris à travailler autrement. Dans ces moments-là je pensais d'abord à revenir et à jouer en club qu'à l'équipe de France", a dit l'ancien joueur du PSG et de la Juventus Turin, en conférence de presse à Clairefontaine.

Espère-t-il s'imposer parmi les titulaires de l'équipe de France lors des deux prochaines rencontres qualificatives pour l'Euro-2020, contre la Moldavie vendredi et l'Islande lundi ?

"S'imposer c'est sur une longue période et pas que sur deux rencontres, l'important c'est de rester bien physiquement, de faire des bonnes performances en club et ici", a-t-il répondu.

Le natif de Paris a par ailleurs démenti avoir songé à arrêter sa carrière, comme un entretien accordé en décembre a pu le laisser penser.

"C'était pas un moment de découragement, j'ai jamais envisagé de retraite", a-t-il simplement répondu.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.