DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Qualifications Euro-2020: cette belle pochette-surprise

Les joueurs belges à l'entraînement, le 19 mars 2019 à Tubize en Wallonie
Les joueurs belges à l'entraînement, le 19 mars 2019 à Tubize en Wallonie -
Tous droits réservés
BRUNO FAHY
Taille du texte Aa Aa

La Belgique, la Croatie et les Pays-Bas ouvrent jeudi le bal des éliminatoires pour l'Euro-2020, une 16e édition qui inaugure un nouveau mode de qualification et une formule inédite à 12 pays hôtes.

. Clash Belgique-Russie pour commencer

Parmi les dix rencontres --pour la plupart déséquilibrées-- de la première journée des qualification jeudi, le match entre la Belgique, troisième de la Coupe du monde, et la Russie, quart de finaliste, fait figure de choc. Même si la "Sbornaïa" n'a encore jamais battu les "Diables rouges" en 5 confrontations.

La bande d'Hazard, déjà qualifiée pour la phase finale de la Ligue des nations en juin, est la grande favorite de son groupe I où l'Ecosse devrait disputer à la Russie la deuxième place qualificative.

Finaliste malheureuse du Mondial, la Croatie entame elle sa campagne de qualifications pour l'Euro-2020 face à la modeste sélection d'Azerbaïdjan, 108e nation au classement Fifa et dont la majorité des joueurs évoluent au pays entre Qarabag et Bakou.

Le Ballon d'or Luka Modric et les siens ont hérité d'un groupe E largement à leur portée où seuls le pays de Galles de Gareth Bale et la Slovaquie de Marek Hamsik paraissent en mesure de se mêler à la lutte pour les deux premiers sièges.

Qualifiés comme la Belgique pour le Final Four de la Ligue des nations, les Pays-Bas et leurs pépites de l'Ajax ouvrent les hostilités à domicile contre le Belarus (78e nation) dans le groupe C où, sauf énorme surprise, ils devraient truster avec l'Allemagne les deux tickets pour l'Euro-2020.

Etincelants lors de leur qualification contre le Real Madrid en Ligue de champions, De Ligt, Van de Beek et De Jong, qui comptent déjà plusieurs sélections avec les "Oranje", ont évidemment été rappelés pour cette rencontre par le sélectionneur Ronald Koeman dans une liste où l'on retrouve le roc de Liverpool Van Dijk et le Lyonnais Depay.

. Deux voies pour se qualifier

A l'issue des éliminatoires en novembre, les deux premières équipes de leur groupe de cinq ou six nations seront qualifiées. A raison de dix groupes, vingt sélections obtiendront leur ticket par cette voie.

En l'absence de pays organisateur, les quatre places restantes pour ce deuxième championnat d'Europe à 24 sont distribuées via la toute nouvelle Ligue des nations, dont la phase de groupes a eu lieu à l'automne dernier avec quatre Ligues de 12 équipes (de la Ligue A, la plus forte, à la Ligue D).

Les quatre meilleures sélections de chaque Ligue disputeront ce sésame lors de barrages en mars 2020, sauf si elles se sont déjà qualifiées entre-temps via les éliminatoires. Dans ce cas, la place en barrages reviendra à la 5e meilleure équipe de la Ligue, puis à la 6e et ainsi de suite. Jusqu'à repêcher une ou plusieurs équipes de la Ligue B voire C pour disputer les barrages de la Ligue A.

Une éventualité plus que probable étant donné que les équipes de la Ligue A, protégées par le système de tirage, ont souvent hérité de groupes peu relevés où plusieurs équipes de la Ligue B peuvent même sérieusement envisager la qualification.

. Un Euro, 12 pays hôtes

Nouveauté de cette 16e édition du championnat d'Europe, l'organisation de l'Euro-2020 (12 juin-12 juillet) est partagée entre douze villes dans autant de pays hôtes: Amsterdam, Bakou, Bilbao, Bucarest, Budapest, Copenhague, Dublin, Glasgow, Londres, Munich, Rome et Saint-Pétersbourg.

Une idée de Michel Platini (ex-président de l'UEFA) qui souhaitait marquer le coup des 60 ans de la compétition et qui permet à plusieurs pays --comme l'Azerbaïdjan, la Roumanie ou l'Irlande notamment-- d'accueillir pour la première fois un match de l'Euro.

Londres et l'Angleterre se taillent toutefois la part du lion avec l'organisation de la finale et des demi-finales à Wembley, dans la "Maison du football".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.