DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: Cornet bouscule Pliskova à Miami, Djokovic prend son temps

Tennis: Cornet bouscule Pliskova à Miami, Djokovic prend son temps
Taille du texte Aa Aa

La N.2 française Alizé Cornet a malmené la Tchèque Karolina Pliskova, avant de céder, touchée aux adducteurs, dimanche à Miami où le roi du tennis masculin Novak Djokovic n'a guère rassuré ses supporters.

Alors qu'elle était en quête d'un résultat de référence après un début d'année laborieux, Cornet a bien failli s'offrir la 7e joueuse mondiale.

Pendant deux heures et 38 minutes, elle a fait douter Pliskova qui s'est finalement imposée 6-7 (3/7), 6-1, 6-4.

Diminuée par une douleur d'abord à l'adducteur gauche, elle a marqué le pas dans la 2e manche, avant un sursaut dans le 3e set où elle s'est blessée cette fois à l'adducteur droit.

"Je suis très déçue parce que je savais que je pouvais gagner et qu'elle était +prenable+", a-t-elle expliqué.

"Malheureusement c'est mon corps qui a dit stop. A 6-5 au 1er set, je me suis fait mal à l'adducteur gauche. Du coup, je ne sais pas trop comment je m'en suis sortie au tie break", a avoué la Niçoise.

Avant Miami, Cornet n'avait pas dépassé le 2e tour de cinq des six tournois auxquels elle a pris part en 2019.

Après cette défaite et ces blessures dont elle connaîtra la gravité après des examens lundi, elle tire un bilan plutôt positif de son passage par la Floride.

- Garcia dernière en lice -

"Il y a eu trois beaux matches ici, surtout les deux derniers, mais encore une fois, j'ai des ambitions plus élevées. J'ai du mal à me satisfaire d'un troisième tour. Il y a du positif à retirer, mais là si je suis stoppée dans mon élan par une blessure, on sait à quel point c'est dur ensuite de retrouver le rythme", a-t-elle analysé.

Il reste une Française en lice en Floride, Caroline Garcia, qui sera opposée lundi à la Tchèque Petra Kvitova, N.2 mondiale, en 8e de finale.

Car dans le tableau masculin, Jérémy Chardy a cédé, sans démériter, face au Croate Borna Coric, 13e mondial, 6-7 (2/7), 6-2, 6-3.

"J'ai des regrets sur le 2e set. Deux fois j'ai des balles de break pour revenir au score et je ne les concrétise pas", a avoué le Palois (40e).

Novak Djokovic a eu besoin de trois sets 7-5, 4-6, 6-1 pour atteindre les 8e de finale et battre l'Argentin Federico Delbonis.

Le N.1 mondial, en quête de son septième titre à Miami, a connu d'étranges passages à vide dans le 1er set où il a mené 5-2, puis dans la 2e manche débutée sur le score de 3-1 en sa faveur.

- Raonic et Stephens éliminés -

"J'ai perdu ma concentration, j'aurais dû mieux faire d'un point de vue mental (...) Il y a aussi eu quelques mauvais jeux sur mon service", a regretté le Serbe qui sera opposé au prochain tour à l'Espagnol Roberto Bautista Agut (25e).

Demi-finaliste il y a huit jours à Indian Wells, le Canadien Milos Raonic n'a cette fois pas dépassé le 3e tour.

Le 14e mondial, diminué par des douleurs au dos, s'est incliné en deux sets 6-4, 6-4, face au Britannique Kyle Edmund (22e).

Si le tenant du titre John Isner a poursuivi sa route en battant l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas 7-5, 7-6 (8/6), sa compatriote Sloane Stephens, sacrée comme lui en 2018 et 6e mondiale, a été balayée par l'Allemande Tatjana Maria 6-3, 6-2.

La N.3 mondiale Simona Halep a souffert face à la Slovène Polona Hercog 5-7, 7-6 (7/1), 6-2, mais elle conserve toutes ses chances de revenir à la première place mondiale.

Il lui faudra battre en 8e de finale l'inusable Venus Williams qui, à 38 ans, a pris de vitesse (6-3, 6-1) la Russe Daria Kasatkina, de 17 ans sa cadette.

"C'est toujours dur de jouer contre Venus, c'est un sacré défi, même si j'ai gagné nos trois derniers affrontements", a prévenu Halep.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.